Afrique Cameroun: Samuel Eto’o, un complot pour ne pas lui faire de passes ?

1468614_677778658920339_1887427355_nLa première conférence de presse des Lions indomptables du Cameroun en stage à Mbankomo avant de recevoir la Tunisie en barrages retour du Mondial 2014 a été un peu tendue. Notamment lorsque Samuel Eto’o a une nouvelle fois dénoncé des complots contre sa personne. Cette fois-ci sur le terrain.

« C’est vrai cette histoire, et c’est regrettable de le dire. Et si à un moment du match je suis descendu au milieu de terrain pour chercher le ballon, c’est parce qu’avant le match, j’avais été mis au parfum de cette information (celle consistant à ne pas lui faire de passe, ndlr). Si à Tunis, j’ai été obligé de jouer comme ça, on ne devrait pas vivre pareille situation dimanche prochain, car il s’agira de défendre le Cameroun pour une qualification en Coupe du monde. Le football, c’est un jeu collectif. Ainsi, vous êtes obligés de donner le ballon à votre pire ennemi surtout quand il est en position de le recevoir. Nous sommes condamnés à nous parler sur le terrain. Maintenant, c’est le moment d’oublier les problèmes qui pourrait exister entre nous, joueurs d’une même équipe. Si un coéquipier ne veut pas me dire bonjour, il est libre, mais nous sommes tous tenus taire nos différends, même si c’est juste le temps de ce match du 17 novembre contre la Tunisie. Et comme l’entraîneur est là, je voudrais lui demander que cette histoire de refus de passe à un coéquipier n’existe plus dans notre équipe nationale. Dimanche, on doit tout faire pour se qualifier. Si Dieu en décidait autrement, que notre sang reste au stade et qu’on ne trouve pas d’excuse pour dire que c’est parce que tel n’a pas passé le ballon à l’autre. », rapporte nos confrères de Footafrica365.

Volker Finke tempère !

Indexé, le sélectionneur du Cameroun n’a pas hésité à démentir ces accusations de son capitaine. « Je n’ai pas vu cela à Radès. Allez visionner encore ce match. Je l’ai fait plus d’une fois, et je n’ai pas eu l’impression qu’un joueur avait refusé de faire la passe à Eto’o ou à un autre coéquipier. Il peut y avoir animosité entre des joueurs dans un groupe, mais il n’a jamais été question de refuser la passe à Eto’o. Ce sont des histoires d’école maternelle. Moi, je ne crois pas à ça», a commenté le technicien allemand.

Voilà qui ne devrait pas arranger les relations entre le technicien allemand et son attaquant d’une part entre la star de Chelsea et certains de ses coéquipiers d’autre part. Mais l’objectif de la qualification pour le Brésil devrait prendre le pas sur les conflits internes. Le Cameroun reste sur une bonne opération au match aller en réalisant le nul 0-0 à Radès.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com