Algérie Algérie-Burkina/Kaboré : « Ça sera chaud, mais nous allons faire notre job »

imagesVainqueurs (3-2) à l’aller face aux Fennecs d’Algérie, il y a un mois à Ouagadougou, les Etalons du Burkina Faso sont à 90 mn d’une première qualification à une phase finale de la Coupe du monde de football. L’acte 2 de cette double confrontation entre Burkinabé et Algériens aura lieu le mardi 19 novembre 2013 au stade Mustapha Tchaker de Blida.

A quelques jours de cette rencontre hyper importante, la tension ne cesse de monter à tous les niveaux dans les deux états-majors. Pour les Verts, il faudra remonter le retard accusé lors de la défaite du match aller. Du côté du pays des hommes intègres, il s’agira de maintenir l’avance acquis à Ouagadougou.

Même si la température ne cesse de grimper à l’approche du jour J, pour Charles Kaboré, il faut rester simple sur le terrain et jouer le football qu’ils ont fait jusque-là. Le capitaine des Étalons estime qu’il ne faudra pas céder à la pression psychologique. « Je pense que c’est même un devoir pour nous tous d’avoir de la motivation, explique l’ancien Marseillais à L’Observateur Paalga. C’est très important. Parce que nous y avons nos intérêts en tant que joueurs, il y a l’intérêt de la nation et même des dirigeants. On est bien conscient que ce ne sera pas facile. C’est normal, dans le football moderne et professionnel, rien n’est facile. On a vécu des matchs peut-être plus difficiles que celui-là. Maintenant, il ne faut pas se mettre la pression inutilement. Il faut qu’on fasse le jeu que nous avons l’habitude de faire.»

Le milieu de terrain a la conviction que les Etalons peuvent être auteurs d’un résultat positif à Blida:  « On a gagné par 3 à 2 au Burkina, c’est un bon résultat, on peut aller là-bas pour prétendre à une victoire ou à un match nul. On va donc jouer sans tenir compte de quoi que ce soit; l’essentiel étant de faire un résultat qui soit bien pour nous afin de ne pas avoir de regret. Le plus crucial, c’est de rester uni et de faire le jeu qu’on sait faire et rester le plus simple possible dans notre comportement aussi bien sur le terrain, mais aussi hors du terrain. Ça sera chaud, mais tout compte fait, nous allons faire notre job.»

 

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

2 Commentaires

  1. Et il faut bien préciser que le match gagné par le Burkina a été grace au frauduleux arbitrage africain bien sur sinon je vous donne rendez-vous a tchaker pour voir comment une équipe gagne avec du football pas des arbitre et que le fair play soit au RDV 1 2 3 Viva l’Algerie

  2. Dieu seul sait qui ira au mondial en plus aller au Brésil ne signifie pas aller au paradis je pense qu’on doit maitriser nos émotions.le BF et l’Algérie ont tjr eu de bonnes relations preuve de nos multiples match amicaux donc que le meilleur gagne et qu’il puisse défendre le continent Africain une fois au Brésil

Comments are closed.