Brésil 2014 Sénégal-Cote d’Ivoire/Moussa Sow : « C’est la gagne avec deux buts d’écart »

moussa_sow (1)Le Sénégal va négocier une deuxième qualification pour la Coupe du monde de football, le samedi 16 novembre 2013, face à la Côte d’Ivoire, en terre marocaine. Les Lions de la Teranga battus (3-1) à l’aller, sont en mauvaise posture pour se mettre sur la route qui mène à Rio. Mais ils espèrent renverser la vapeur dans cette dernière bataille afin de s’offrir un billet pour le Brésil.
« Nous sommes dans un bon état d’esprit. Et je crois qu’il ne nous a jamais quitté. On le ressent dans tous les rassemblements de l’équipe nationale. Nous sommes bien dans nos têtes. Nous savons ce que nous avons à faire. Nous sommes conscients que tout n’a pas été parfait. Mieux, nous n’avons pas besoin de discours pour nous motiver. Encore moins d’encouragements entre nous. Nous savons c’est quoi notre objectif ce week-end. C’est la gagne avec deux buts d’écart. La motivation a toujours été là. Le reste va se passer sur le terrain. Nous avons envie de donner le maximum de nous-mêmes, » a indiqué Moussa Sow comme le rapporte galsenfoot.

 

Pour l’attaquant de Fenerbahçe, le Sénégal à une revanche à prendre près trois revers consécutifs face à la Côte d’Ivoire en un an. « Je pense que le match revêt un caractère particulier. Ils nous ont battus trois fois, dont deux fois en éliminatoires de la CAN 2013 et une fois en match aller des éliminatoires de la coupe du monde. C’est un revers difficile à accepter. Mais, il nous appartient de détester la défaite, surtout face à la Côte d’Ivoire. Ce week-end, nous aurons une autre force pour pouvoir tout donner sur le terrain pour gagner même si nous savons que ce ne sera pas facile ».

 

La défaite du 12 octobre dernier à Abidjan a été difficile à digérer pour Moussa Sow et ses coéquipiers. Mais à en croire ce qui parvient de la tanière, rien n’est encore jouer pour les Lions. « On s’est dit que ce n’est pas encore fini. Il y a un but que nous avons marqué à la dernière seconde. Ce but nous a redonné espoir. Si nous n’avions pas inscrit ce but, moralement, ça allait très difficile à gérer. Dans le football, tout est possible. On a souvent assisté à des renversements de situation. C’est pour vous dire que nous avons encore des possibilités de nous qualifier. Nous avons une équipe de qualité, même si elle n’a pas beaucoup d’expérience. Nous avons une équipe composée de jeunes joueurs qui ont envie de donner le maximum d’eux-mêmes. »

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Un commentaire

  1. Every political party would try to prtoect their ruling using all sorts of methods available for them after they obtain their power by elections. If they turn to using undemocrartic methods because of any reason, bad luck! Normal citizens will either have to live under dictatorship or to rebel.

Comments are closed.