Afrique Mondial 2014: Ghana, Kevin Boateng a des choses à se faire pardonner

Entre Kevin-Prince Boateng et le Ghana, c’est une histoire d’amour difficile à assimiler. Véritable star lorsqu’il a décidé de défendre les couleurs des Black stars en 2010, son aura a grandement baissé ces derniers mois. Il a une nouvelle occasion de se faire pardonner.

boaghanaNé en Allemagne, Kevin Prince Boateng décide de jouer pour le Ghana en 2010 alors que le pays vient de se qualifier pour la Coupe du monde. Son frère Jérôme lui par contre choisi la Mannschaft. Juste pour ça, le milieu de terrain de Schalke 04 est un héros aux pays des Black stars. Sauf que la suite ne sera pas pareil.

Insulté sur les réseaux sociaux !

S’il fait une très brillante prestation en Afrique du Sud avec une formation qui terminera la compétition en quarts de finale, « Boa », comme on le surnomme, décide d’abandonner la sélection quelques mois après. La raison, ses blessures répétées liées selon lui à des attaques mystiques de certains de ses partenaires. Et pendant deux ans, Boateng se consacre à son club (Milan AC à l’époque). Le Ghana dispute les CAN 2012 et 2013 sans lui.

Puis en août dernier, « KP » autre surnom, décide de rentrer au bercail. Ensemble avec les frères Ayew qui eux aussi avaient observé une retraite anticipée de quelques mois. Convoqué contre la Zambie, il se blesse avant le match et n’y prend pas part. Bis repetitia. Quelques mois après, pour les besoins des barrages aller du Mondial 2014, Boateng est de nouveau appelé pour affronter l’Egypte à Kumasi. Mais à la veille, son club annonce sa blessure au genou. Une indisponibilité de trop pour les supporters ghanéens qui n’hésitent pas à le traiter d’opportuniste. Lui qui n’a participé à aucune rencontre des éliminatoires mais qui attend le bon moment pour aller disputer la phase finale. Il est insulté sur les réseaux sociaux.

Image de prévisualisation YouTube

« J’aime jouer pour le Ghana »

Cet après-midi au Caire contre l’Egypte, il sera là. Pas blessé et pris part à la préparation. Il a une occasion de se faire pardonner. Livrer un de ces matchs dont il a le secret. Car le talent, Boateng en a à revendre. Car ce ne sont ses déclarations d’amour à la presse qu’attendent les fans. « Je suis content d’être de retour. pour le Ghana j’ai toujours eu un amour profond. J’aime jouer pour ce pays. Malgré les moments difficiles je suis là. L’équipe est prête pour se qualifier. Merci à tous ceux qui m’ont toujours soutenu, je répondrai à ceux qui ne le font sur le terrain« . Le match aller et la victoire 6-1 le met dans les meilleures dispositions pour jouer sans pression.

Place au jeu !

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com