Afrique Scandale: Le président de Kabuscorp, un club de football angolais, activement recherché par Interpol !

BentoMauvaise nouvelle pour le club champion d’Angola, Kabuscorp SC do Palanca. Son président, Bento dos Santos Kangamba, est activement recherché par la police fédérale brésilienne. Il est accusé d’être le cerveau d’un trafic de femmes du Brésil vers l’Afrique du sud, l’Angola, le Portugal et l’Autriche. Kangamba est devenu persona non grata au pays qui accueille la prochaine Coupe du monde de la Fifa. S’il y met pied, il risque d’être arrêté.

Les charges qui pèsent contre Bento dos Santos Kangamba sont lourdes. Selon le journal  O Estado de Sao Paulo, le patron de Kabuscorp ferait partie d’une organisation qui oblige les femmes à se prostituer. Ces femmes, environ 90 par an et à qui l’organisation fait miroiter un salaire de 10.000 dollars américains par semaine, sont choisies au Brésil et emmenées dans des maisons closes en Afrique du Sud, Angola, Portugal et Autriche où elles deviennent des objets sexuels. Bento Kangamba participait activement à ce trafic. Pire, les noms du chef de l’Etat angolais et de sa fille Isabel dos Santos (considérée par le magazine Forbes comme la femme la plus riche et la plus puissante d’Afrique), y sont cités. L’opération leur aurait rapporté 45 millions de dollars en six ans.

5 personnes ont été déjà arrêtées dans cette affaire par la Police fédérale brésilienne qui a également mis la main sur 11 voitures de luxe, 23 passeports, 9 copies de passeports, 14 demandes de visas pour Angola, des espèces en monnaie étrangère ainsi que de la drogue, selon le journal de Sao Paulo.

Ce n’est pas la première fois que le président de Kabuscorp est accusé d’implication dans des affaires louches. Le monsieur a déjà échappé à une arrestation en juillet dernier à Monaco (France) où il est accusé de Blanchiment d’argent. Selon la presse portugaise, il posséderait une maison de 12 millions de dollars américains à Madrid, juste à côté de celle de la star du Real Madrid, Cristiano Ronaldo.

Accusé en France de blanchiment d’argent, le président de Kabuscorp a échappé à une arrestation au mois juillet à Monaco. Il est revenu sain et sauf en Angola parce qu’il Bento dosdétenait un passeport diplomatique.

Bento dos Santos Kangamba n’est pas n’importe qui dans son pays. Il dirige le parti au pouvoir, le Mouvement Populaire pour la Libération de l’Angola (MPLA), et fait parti du cercle très fermé des proches du chef de l’Etat angolais. Il est le mari de la fille du frère du président angolais et patron du groupe Kaburscop, un complexe industriel ayant son siège en Angola. Il est aussi considéré comme une personne très influente dans le monde des affaires.

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

2 Commentaires

  1. Lunsiminina loveia

    Bonjour MR bento kangamba association des supporters du sc kabuscorp de palanca en France . Nous souhaitons bonne longue vie à vous tous force palanca c’était le président de l’association des supporters du sc kabuscorp de palanca en France . Je suis MR lunsiminina loveia

Comments are closed.