Afrique Coupe du Monde Algérie : Noureddine Kourichi dans l’ombre de Vahid Halilhodzic !

nouredine-korichi

Noureddine Kourichi, 59 ans, est le sélectionneur adjoint des Fennecs. Dans l’ombre de Vahid Halilhodzic, le coach des Fenncs, il est est l’un des artisans de la qualification de l’Algérie au Mondial 2014.

Le foot, il peut en parler en connaissance de cause. Il a été défenseur central de la grande équipe d’Algérie des années 80, et il a joué en France à Bordeaux et Lille.

Il se confie longuement à France Football après la qualification mardi soir des Fennescs contre le Burkina (1-0) à Blida.

Extraits :
Cela a été 29 mois de travail intense. Il y a une sorte de délivrance. C’est très intérieur comme sentiment. Après le match, il y a eu une effervescence énorme. Il n’y a qu’en Algérie qu’on peut voir ça. Je ne sais pas si c’est aussi fort dans d’autres pays, mais les Algériens ont le football en eux. Leur équipe nationale est un deuxième parent pour eux.

Moi, ce penalty imaginaire à Ouagadougou (3-2), je ne l’oublie pas. Cela a été un handicap… On a évidemment joué sur le sentiment de révolte, et vous avez pu voir la générosité exceptionnelle dont ont fait preuve nos joueurs.
On a joué sur nos points forts. Quand on joue Blida où on est invaincus, on a les armes pour faire bien faire. Le plus important était de mettre les garçons dans les meilleures conditions tactiques et psychologiques. On a su trouver les bons mots.

Je dois dire que cette équipe est jeune, elle a une marge de progression certaine. Sur le plan international, elle n’a pas de vécu, on l’a vu lors de la dernière CAN en Afrique du Sud. Elle va grandir, rappelons qu’elle n’a que 23 ans de moyenne d’âge, et elle a a encore à démontrer beaucoup de choses. Restons lucides !
Un groupe est né, et il va pouvoir vivre encore pas mal d’années ensemble. (…) Vahid a pleuré…

Avec Vahid, l’objectif a été atteint. Ce staff avait deux objectifs : se qualifier à la CAN 2013 et au Mondial 2014. On a très bien fait le travail. On a mis en place une forme de discipline et d’ambiance. « 

 

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS