Clubs LdC/Celtic-AC Milan : un argument de taille pour Barbara Berlusconi

BarbaraLe match Celtic Glasgow-AC Milan déterminera certainement l’avenir du club lombard actuellement inféodé aux desiderata de Barbara Berlusconi qui veut faire table rase de la structure actuelle du club de son père, Silvio Berlusconi.

Depuis quelque temps, un mauvais vent en train de souffler sur l’AC Milan. Les Rossoneri n’ont plus gagné depuis cinq semaines. Et le club serait en proie à un putsch mené par Barbara Berlusconi qui veut se défaire des dirigeants actuels du club. Une défaite pourrait servir ses intérêts!

Le match qui va sceller le sort du staff actuel

L’affiche Celtic-AC Milan est d’autant plus importante que les deux équipes peuvent encore prétendre à la seconde place qualificative du groupe, derrière le Barça. Les Ecossais ont trois points, les Italiens cinq. Mais la pression sera évidemment beaucoup plus forte du côté milanais qui par leur rang et leur statut sont presqu’obligés de se qualifier pour les 1/8 èmes de finale de la Champions League. Mais voilà, depuis plus d’un mois, l’équipe de Massimiliano Allegri ne parvient plus à gagner le moindre match. Depuis le 19 octobre, les Rossoneri ont aligné trois défaites et quatre matches nuls toutes compétitions confondues.

Et donc, Barbara pourrait prendre les choses en mains

 

Plus grave, la direction du club semble avoir fait l’objet d’un putsch, avec une Barbara Berlusconi qui revendique les rênes du club et qui n’attend que la défaite de trop pour débarquer Adriano Galliani, l’administrateur-délégué du club, figure historique qui avait dans le passé contribué à ramener le club lombard sur le devant de la scène européenne et qui avait signé quelques-uns des plus prestigieux transferts des Rossoneri (Gullit, Van Basten, Rijkaard, Kaka, Ibrahimovic, Thiago Silva et dernièrement Balotelli).

Mais « Lady B » a les dents longues de son paternel et la presse italienne lui prête l’intention de prendre seule le contrôle du club et de placer ses pions, dont Clarence Seedorf sur le banc à la place d’Allegri et Paolo Maldini dans l’organigramme dirigeant. Une défaite mardi soir du Milan à Celtic Park pourrait dès lors sonner définitivement le glas des années Galliani et l’avènement de Barbara Berlusconi, âgée de 28 ans seulement, aux commandes d’un des clubs les plus titrés de l’histoire du football.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports