Afrique Cameroun: Mauvaise gestion des fonds de la Fifa, un audit pour y voir clair

OwonaComment étaient gérés les fonds alloués par la Fifa en 2012 dans le cadre du Programme d’assistance financière de l’instance mondiale pour le développement du football camerounais ? La réponse ne devrait pas tarder à venir. La Fécafoot (la Fédération camerounaise de football) vient de commander un audit à cet effet.

Un audit vient en effet d’être commandé par le comité de normalisation. Un communiqué  de la Fécafoot  indique que «le président du comité de normalisation de la Fécafoot informe l’opinion nationale et internationale qu’il a autorisé l’audit de programme d’assistance financière (Fap) de la Fifa à la Fédération camerounaise de football pour l’exercice allant du 1erjanvier au 31 décembre 2012». Le texte précise : «Il est à noter que l’audit de la Fécafoot ne fait pas partie du mandat assigné au comité de normalisation, qui doit réviser les textes, organiser les élections et assumer la gestion des affaires courantes. Dans le cadre de cette dernière attribution, le comité de normalisation a institué une commission d’amélioration de la gestion courante qui reste une instance collective».

 Programme d’Assistance financière (Fap) : qu’est-ce que c’est ?

A travers cette subvention, l’instance faîtière du football mondial donne les moyens à chaque fédération membre pour assainir sa gestion administrative et réaliser des projets de développement des infrastructures et du football jeunes. Dans le cahier des charges, la Fifa indique qu’en recevant les fonds, les fédérations ont obligation de rendre compte et de se soumettre à trois audits (un audit à la demande de la fédération bénéficiaire, un deuxième audit commandé par la Fifa et un troisième audit qui porte sur l’ensemble des comptes de la Fédération).

La presse camerounaise dénonce une mauvaise gestion

Si l’on en croit la presse camerounaise, les fonds alloués par la l’institution de Sepp Blatter n’ont pas servi à grand-chose. Pas de complexes sportifs, ni centres techniques ou de stades. Rien n’a été construit ou aménagé en 2012. Dans le registre de la modernisation de la gestion administrative, la maîtrise du fichier informatique demeure un problème à la Fécafoot, comme le rapporte Lanouvelleexpression.info, qui évoque  de nombreux cas d’incohérences observés dans les transferts de joueurs. En terme de développement du football jeune, pas aussi évident d’évoquer un tournoi ou championnat digne de ce nom organisé la saison sportive dernière. Les compétitions de football jeune organisé sporadiquement au Cameroun sont généralement le fruit des initiatives privées.

Même s’il ne concerne que l’année 2012, l’audit commandé par le comité de normalisation permettra certainement d’en savoir un peu plus sur ce à quoi ont servi les fonds alloués par la Fifa dans le cadre du Programme d’assistance financière.

Face à cette situation, il est facile d’imaginer une intervention directe de la Fifa dans ce dossier. Un tête-à-tête entre les responsables de l’instance faîtière du football mondial et les premières autorités camerounaises n’est pas à exclure, comme c’a été le cas du Togo, où récemment, le Secrétaire général de la Fifa, Jérôme Valcke, a rencontré le Chef de l’Etat en personne.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports