Angola PSG: Coup d’arrêt pour Blaise Matuidi ?

Blaise-Matuidi-Christophe-Jallet-Fort-BoyardLe PSG s’est officiellement qualifié pour les 8es de finale de la Ligue des champions. Paris a obtenu mercredi son billet pour le prochain tour de la compétition, avec en prime la première place de son groupe, en battant difficilement l’Olympiakos au Parc des Princes (2-1) à l’issue d’un match joué à 10 toute la deuxième période.

 

L’évènement marquant de cette rencontre est la sortie de Blaise Matuidi. Véritable métronome du milieu de terrain que ce soit avec le PSG ou en équipe de France, l’international tricolore a surpris, voire même inquiété lorsqu’il a réclamé à son banc son remplacement à la 85e minute de jeu. Bougé dans ses premiers duels, l’ancien stéphanois originaire de l’Angola a vite rectifié le tir en grattant un maximum de ballons. Très précieux après le repos pour gérer l’infériorité numérique avant d’être remplacé par Lucas en fin de match.

 

Sur un terrain, Blaise Matuidi est suffisamment vaillant pour qu’une de ses sorties en cours de jeu intrigue ses coéquipiers. « Il n’en pouvait vraiment plus… », commentera à son sujet son jeune coéquipier Adrien Rabiot.  En réalité, «il a eu un coup de froid, avance Rabiot. Ce n’était pas à lui de sortir. Mais là, il n’en pouvait vraiment plus. Il nous fait toujours des petits trucs. Il a toujours quelque chose, mais ce n’est rien de grave. Il s’est remis au chaud et ça va mieux.»
Son entraîneur Laurent Blanc explique pourquoi il a sorti Blaise Matuidi à la 85e minute du match contre l’Olympiakos. Le technicien se voulait plus rassurant en conférence de presse, évoquant un joueur qui « ne se sentait pas bien ». « Sa sortie n’était pas prévue, c’est Thiago Motta qui devait quitter le terrain, mais c’est lui qui est venu nous voir. Il avait quelques frissons, il est peut-être en train de couver quelque chose. Il a fourni tellement d’efforts… En déployant tellement d’énergie, il a dû prendre un coup de froid. »
A la fin du match, le joueur ne s’est pas présenté devant la presse, mais son état aurait rassuré tout le vestiaire.


Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com