Football Ligue 1-Montpellier/Camara : « Cette année, j’ai un peu de mal »

souleymane-camara-aimerait-rattraper-sonDuel méditerranéen entre Marseille qui revit et Montpellier qui somnole. En ouverture de la 15ème journée de la Ligue 1, le club héraultais se déplace sur le Canebière pour défier les Olympiens.

En championnat, l’OM va mieux mais n’a encore aucune certitude. Même si les Phocéens restent sur deux victoires face à Sochaux puis l’AC Ajaccio. Les matchs entre l’OM et les protégés de Louis Nicollin débouchent généralement sur des scores fleuves. Mais ils tournent surtout pratiquement à chaque fois en faveur des Marseillais.

Si les troupes de Jean Fernandez ont encore cinq points d’avance sur la zone rouge, compter sur le seul talent de Rémy Cabella ou encore l’abattage de Benjamin Stambouli ou de Souleymane Camara ne sera guère suffisant pour se maintenir si aucune victoire ne vient.

Ce constat, Souleymane Camara, auteur d’un petit début de saison (1 but en 12 matches), sait très bien le dresser : «Les années précédentes, je réalisais des bons débuts de saison et cette année, ce n’est pas le cas. Je ne veux pas me cacher derrière ça, mais j’ai été embêté dans ma préparation, j’étais blessé aux adducteurs pendant un mois. Cette année, j’ai un peu de mal, à l’image de l’équipe d’ailleurs», confié l’attaquant montpelliérains à L’Equipe.

 

Le Lion de la Teranga reconnait son manque d’efficacité. Il ne veut pas assimiler cette situation à un manque de chance. «Contre Nantes, mes têtes passent à côté, ou la dernière action contre Guingamp que je rate … L’année dernière, comme il y a deux ans, ça rentrait …», rappelle l’international sénégalais. « On fait de bons matches mais on n’a pas la réussite. Soit on touche le poteau, soit le ballon passe à un centimètre du poteau, soit on marque des buts valables que l’arbitre refuse (le but de Benjamin Stambouli contre Guingamp, NDLR) … Il faut continuer à travailler, ça va tourner. »

 


Camara n’hésite pas à remettre en cause leur manque de responsabilité. « On a notre part de responsabilités. Peut-être qu’on ose moins que l’année dernière. J’ai l’impression qu’on ne se lâche pas, qu’on joue avec le frein à main. Les années précédentes, on allait très, très vite devant, on débordait pas mal. Cette année, on a un peu du mal, on le fait par intermittences.»

 


Face à l’OM ce soir, il espère que son club va rééditer l’exploit face à Lyon le 6 octobre dernier (5-1). «Il faut rééditer notre performance contre Lyon, résume Souleymane Camara. On était dedans du début jusqu’à la fin. C’était notre match-référence.»

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com