Afrique TP Mazembe-CS Sfaxien acte II: De très chaudes empoignades en perspectives à Lubumbashi !

TpmazembeLe Tout-Puissant Mazembe accueille ce samedi le CS Sfaxien dans la bouillante confrontation comptant pour la finale retour de la Coupe de la Confédération Caf. Un second épisode qui s’annonce très chaud dans la mesure où les Corbeaux ont perdu à l’aller 2-0. Ils doivent donc marquer 3 buts aux Tunisiens sans en encaisser un seul. Peuvent-il y arriver ? En tout cas, à Lubumbashi, on y croit dur comme fer.

Toute la ville de Lubumbashi est mobilisée et attend de pied ferme les Tunisiens du CS Sfaxien. Pour les supporters du TP Mazembe, pas question de laisser filer le seul trophée qui manque au palmarès de leur club de rêve. La Coupe restera bel et bien en République démocratique du Congo, disent les fans des Corbeaux tout en promettant de supporter l’équipe jusqu’à la dernière minute.

Un trophée d’une importance capitale pour les Corbeaux

Vainqueur de la Ligue des champions Caf en 2009 et 2010, le TP Mazembe se verra disqualifié en 2011 pour avoir aligné un joueur inéligible en seizième de finale. Il a cru Dijon's French coach Patrice Carteron atpouvoir prendre sa revanche en 2012. Mais il s’inclina face à l’Espérance de Tunis en demi-finale. Cette année, alors qu’ils visaient le trophée de la Ligue des Champions, les Corbeaux seront écartés de cette compétition majeure continentale par Orlando Pirates. La Coupe de la Confédération représente donc la plus grande consolation du club de Lubumbashi. Voilà qui donne de la motivation aussi bien à l’équipe qu’aux dirigeants qui promettent de mettre tout en œuvre pour renverser la vapeur.

« Deux à zéro, ce n’est rien du tout… J’ai confiance dans notre équipe et dans notre public. Moi j’aime ce genre de situation, car c’est dans la difficulté qu’il faut être grand… Il faut avoir la foi, on a perdu une bataille pas la guerre. Et on va jouer pour que la Coupe reste au Congo», a laissé entendre Moïse Katumbi, le président du TPM tout en promettant de garder la Coupe au Katanga. Il d’ailleurs fait des promesses très mirobolantes à ses joueurs en cas de victoire.

Même son de cloche chez l’entraineur du club, Patrice Carteron. Il compte s’inspirer de l’exploit de la France face à l’Ukraine pour s’imposer cet après-midi.

Le CS Sfaxien, un adversaire difficile à manœuvrer

CS sfaxienLe TPM est décidé à renverser la situation. Mais encore faut-il qu’il arrive à bout d’une équipe du CS Sfaxien qui est bien loin d’être une équipe facile. Les Tunisiens sont aussi à la recherche d’un quatrième titre dans cette compétition après 1998, 2007 et 2008. Cette finale est donc l’occasion rêvée pour arracher ce trophée. Et ils y croient. En plus, cette année, le CS Sfaxien a disputé six matches à l’extérieur mais n’a jamais été battu. Il a gagné quatre fois et obtenu deux nuls.

Des statistiques qui doivent faire réfléchir les Congolais. Heureusement, ces derniers ont aussi des arguments. Les Corbeaux se sont montrés très intraitables sur leur terrain cette année. Sept victoires à domicile, 20 buts marqués soit presque trois buts par match et seulement deux buts encaissés. Les Tunisiens risquent de souffrir. Rendez-vous toute à l’heure en début d’après-midi pour l’acte II.

 

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com