Afrique Centrale Basketball : Draft, tanking, prospects. Éclairage sur l’avenir de la NBA

Andrew Wiggins, Jabari Parker, Julius Randle, Marcus Smart. Vous n’avez sans doute jamais entendu ces noms et pourtant ils font saliver les General Manager de chaque franchise NBA. Tous les observateurs professionnels s’accordent sur un point, la cuvée de la draft 2014 pourrait se révéler exceptionnelle.

 

nba-draftLa DRAFT, c’est quoi ?

 

La NBA est une ligue fermée, c’est à dire qu’il n’existe ni de montée ni de descente. Les trente franchises sont donc assurées de participer au championnat. L’originalité c’est que depuis toujours dans les sports américains, il existe une bourse pour recruter les meilleures joueurs sortis de l’université ou venant d’un pays étranger. La fonction de cette bourse est de rééquilibrer les forces, les moins bonnes équipes peuvent choisir les meilleures jeunes disponibles pour se renforcer. Cette bourse est la draft. Malgré le coté moral de la draft, il existe une dérive appelée le tanking.

 

 

Pourquoi les équipes font du tanking ?

 

Souvent lorsqu’une équipe n’a plus de chance de se qualifier pour les playoffs de fin de saison, elle a recourt au tanking. Le tanking c’est le fait de faire exprès de perdre des matchs, d’être le plus mal classé pour pouvoir récupérer le meilleur choix lors de la prochaine draft. Cette saison des équipes comme Philadelphie, Orlando, Charlotte et même Boston étaient annoncées comme des tankers probables. Apres un bon début de saison dans une conférence Est très faible, ces équipes revoient leurs espoirs de playoffs à la hausse.

 

Pour contrer cet effet de tanking, David Stern le chef de la NBA a mis en place le système de la lotterie. Elle consiste à mélanger les 14 dernières équipes avec chacune plus ou moins de chance de prendre le premier choix, le tout sous forme de loto avec un tirage au sort. Sans cette lotterie, l’équipe avec le pire bilan en fin de saison aurait assurément le premier choix de draft.

 

 

picmix-55.958Les futures stars de la ligue

 

La prochaine cuvée de rookies serait la plus forte depuis celle de 2003 qui avait vu Lebron James, Carmelo Anthony, Chris Bosh et Dwayne Wade intégrer la NBA. Le rapprochement entre ces deux draft semble évident :

 

Andrew Wiggins est le joueur le plus attendu. Cela fait deux années que le canadien est suivi par les scouts (recruteurs). Hyper athlétique, il a un potentiel sans limite. Il est un diamant brut qu’il faut tailler sur plusieurs saisons. Malgré un début de saison mitigé avec l’université de Kansas, il reste le joueur qui fascine le plus et est souvent comparé à Lebron.

 

 

Jabari Parker est lui ce qu’on appelle un joueur NBA Ready. Il est prêt pour la NBA. Des mouvements offensifs déjà fiables, un shoot régulier, une domination folle et un leadership convaincant au sein de son équipe de Duke University. Le garçon aurait la tête bien pleine et son jeu rappelle étrangement Carmelo Anthony. Et comme ce dernier, on en attend plus dans le domaine défensif.

 

 

Julius Randle est la troisième tête d’affiche de la draft 2014. Auteur d’un début de saison de haute volée avec la fac de Kentucky, on découvre un joueur très physique, très régulier et doté d’une main gauche en or. Il a toutes les qualités pour s’imposer sur le poste 4 en NBA.

 

Marcus Smart est un brillant meneur jouant pour l’université Oklahoma State. Rapide, adroit,  il a toutes les qualités des meneurs à l’ancienne et une bonne dose de culot comme en témoigne ses derniers cartons offensifs. Il a fait le choix que peu de joueurs font, rester une année de plus dans le championnat universitaire pour progresser alors que l’appel de la NBA et des dollars se faisaient pressants.

 

Dante Exum est un joueur méconnu puisque il est australien. Découverte du championnat du monde des moins de 19 ans cet été, il a surpris tout le monde en devenant meilleure marqueur et faisant partie de l’équipe type du tournoi. Jouant encore en Australie, l’arrière n’a pas officialisé son choix de rejoindre la NBA, il devrait annoncer sa décision d’ici le mois de février.

 

 

Enfin comment ne pas parler de la surprise du début de saison, le pivot camerounais Joel Embiid. Il est le coéquipier d’Andrew Wiggins à Kansas et a déjà un corps prêt pour le monde professionnel. Il doit encore progresser en attaque mais possède une force de dissuasion en défense assez incroyable. Il est annoncé dans les 10 joueurs avec le plus de potentiel, ce qui lui assurerait un contrat autour de 10 millions de dollars sur ses 4 premières années en NBA.

 

 

C’est une année universitaire très excitante qui nous attend, dans quelques temps nous y verrons plus clair concernant l’évolution de tous ces jeunes joueurs talentueux. En juin prochain, les équipes feront leurs choix plus en fonction de leurs besoins que du potentiel réel des joueurs.

 

En attendant de les voir en NBA, voici quelques extraits de leurs exploits :

 

Andrew Wiggins :

Image de prévisualisation YouTube

 

Jabari Parker :

Image de prévisualisation YouTube

 

Andrew vs Jabari  :

Image de prévisualisation YouTube

 

Marcus Smart :

Image de prévisualisation YouTube

 

Julius Randle :

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Dante Exum :

Image de prévisualisation YouTube

 

Joël Embiid :

Image de prévisualisation YouTube
Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports