Asie Doha Goals 2013 : Le Qatar en profite pour rassurer tout le monde pour 2022

Tout est désormais bouclé pour la Coupe du monde Brésil 2014, avec le tirage au sort effectué la semaine dernière. Les regards se tournent à nouveau vers 2022 et le controversé Mondial qatari. Cible de nombreuses critiques, l’organisation de cette première Coupe du monde au Moyen-Orient fait grincer des dents, autant qu’elle suscite des fantasmes.

Qatar-2022-Client-imageHassan Al-Thawadi, le secrétaire général de l’événement, a profité du Forum Doha Goals, rendez-vous mondial dédié au rôle socio-économique du sport, et qui s’achève aujourd’hui même, pour éteindre les polémiques et rassurer les sceptiques : « Je peux vous dire que nous sommes très confiants sur l’intégrité de notre candidature. Je l’ai toujours dit. C’est toujours la même histoire qui revient, comme une rengaine. Cela n’empêche pas des gens de continuer à nous critiquer sans même tenir compte de nos réponses. Mais il ne faut prêter trop attention à ces attaques parce que nous avançons. »

Conditions de travail des ouvriers : véritable arrête dans la gorge !

Point le plus sensible pour la communauté internationale, les conditions de travail des ouvriers sur les chantiers des stades. Selon The Guardian, 44 travailleurs auraient trouvé la mort cet été sur les chantiers de la Coupe du monde 2022. Mais du côté des dirigeants qataris, on assure que tout se déroule pour le mieux. « On avance bien sur la construction des stades, leur design. Nous sommes en règles par rapport aux conditions de travail des ouvriers sur les chantiers, lance Al-Thawadi. Concernant les autres problèmes, on n’y prête pas attention. On a une Coupe du monde à préparer. Tous les autres pays qui ont accueilli un grand évènement ont fait face aux mêmes critiques, aux mêmes doutes, au même scepticisme. Même Londres en 2012. »

Eté ou hiver, la fête aura lieu

L’autre gros point d’interrogation repose sur la période à laquelle aura lieu cette Coupe du monde. Prévu en été, où les températures peuvent tutoyer les 50 degrés, ce Mondial pourrait être déplacé en hiver. Malgré des problèmes de calendrier évidents, Sepp Blatter, le président de la Fifa, s’est d’ailleurs déclaré favorable à une compétition durant les mois de novembre et décembre 2021. Mais un changement n’est pas le bienvenu. « Notre candidature était pour l’été. Nous l’avons gagnée ainsi, rappelle Al-Thawadi. L’héritage que nous pouvons laisser en termes de développement économique et de technologie, comme un système d’air conditionné révolutionnaire, est lié à un Mondial l’été. C’est ce qui est prévu. Mais si on est prêt pour l’été, on l’est forcément pour l’hiver. D’ailleurs, nous sommes prêts pour n’importe quand. »

Le Qatar promet un Mondial exceptionnel

« Il y a tellement de fausses idées sur le Moyen-Orient et la Coupe du Monde en 2022 sera l’occasion de montrer au monde entier la gentillesse, l’hospitalité et le sens de l’humour du Moyen-Orient. C’est une grande opportunité pour nous tous de nous réunir« , a promis Al-Thawadi qui conclut « c’est également ‘occasion de montrer au monde qui nous sommes et ce que nous sommes« .

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports