Afrique Mondial des clubs: Monterrey, Atletico Mineiro, Bayern, le Raja peut-il mieux faire que Mazembe en 2010 ?

Le continent africain accueille pour la première fois la Coupe du monde des clubs. Une compétition qui s’est ouverte le 11 décembre au Maroc.

Raja casablanca uneParmi les équipes participantes, le Raja de Casablanca, qui a la lourde charge de représenter le Royaume chérifien et le continent africain (avec Al-Ahly) à cette compétition Fifa. Après leur victoire sur Auckland mardi, le Raja pourra-t-il faire comme le TP Mazembe en 2010 ? En tout cas, du côté du Maroc, on veut bien y croire.

Honneur a été fait au Maroc d’accueillir la Coupe du monde des clubs qui s’est ouverte le 11 décembre dernier dans le royaume chérifien avec l’opposition entre le Raja de Casablanca et les Néo-Zélandais d’Auckland City. Une rencontre qui a tourné en faveur du club rajaoui et qui les a qualifiés pour les quarts de finale. Du coup, c’est tous les fans de football qui rêvent de voir leur formation faire comme les Congolais du Tout-puissant Mazembe en 2010.

Retour sur le sensationnel parcours du TP Mazembe en 2010Monterey

L’un des clubs dont l’Afrique doit certainement se réjouir est le Tout-Puissant Mazembe. En 2010, cette formation congolaise à fait sensation en se qualifiant pour la finale de la Coupe du monde des clubs qui s’est déroulé aux Emirats Arabes Unis.

Pour en arriver là, le TP Mazembe a d’abord remporté pour la deuxième année consécutive la Ligue des Champions de la CAF, le 13 novembre 2010, face à l’équipe tunisienne de l’Espérance de Tunis, se qualifiant par la même occasion pour la Coupe du Monde des Clubs de la même année.

bayernAu cours de cette compétition, Trésor Mputu et les siens ont affronté en quarts de finale les Mexicains de Pachuca qu’ils ont battu 1-0. C’est le milieu Mbenza Bedi qui a inscrit le but de la victoire à la 21e minute sur une passe en profondeur de Mulota Kabangu. Le TP Mazembe s’est alors qualifié pour les demi-finales. Il se qualifiera ensuite pour la finale en venant à bout des Brésiliens de l’Internacional Porto Alegre 2-0 devenant ainsi le premier club non-européen ou sud-américain à atteindre ce niveau de la compétition.

En finale, les protégés de Moïse Katumbi seront battus par l’Inter de Milan sur le score de 3-0, dont une réalisation de Samuel Eto’o, alors joueur du club italien. Mais ils ont au moins eu le mérite d’être le premier club du continent africain à atteindre cette étape.

Le Raja de Casablanca peut-il réaliser le même exploit ?

Ce n’est pas exclu. Vu que les Rajaoui sont bien entrés dans la compétition. Mardi, ils se sont qualifiés pour les quarts deMineiro finale en battant les Néo-zélandais d’Auckland City 2-1. Mais pour atteindre les demi-finales, ils devront batailler dur. Leur premier objectif sera d’abord de battre ce samedi les Mexicains de Monterrey, champion de la zone Concacaf. Ce qui ne sera pas une tâche facile, même si l’entraineur des Marocains compte donner le meilleur contre cette équipe. Ensuite, ils doivent se débarrasser de l’Atletico Mineiro, le club de Ronaldinho.

Par ailleurs, le Raja aura sur son chemin le terrible Bayern Munich, considéré par plusieurs analystes comme le meilleur club du monde en ce moment. Le champion d’Allemagne et d’Europe vient à cette compétition pour gagner le trophée et non pour autre chose. Pas sûr que les Marocains puissent lui résister s’ils croisent son chemin.

Toutefois, les champions en titre du Maroc ont leurs arguments. Ils ont recruté un nouvel entraîneur qui va vouloir faire ses preuves avec cette compétition. Ajouté au soutien du public, on verra bien s’ils pourront atteindre la finale comme le TP Mazembe il y a trois ans.

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com