Afrique Mondial des Clubs : Ronaldinho ne retient que le positif

ronnieRonaldinho et l’Atletico  Mineiro ne joueront pas la finale de la Coupe du Monde des Clubs qui se déroule au Maroc. La faute à la bonne forme du Raja de Casablanca qui a barré la route au champion d’Amérique du Sud en demi-finale de la compétition (3-1)

« C’est révoltant et inacceptable d’être éliminé ainsi, surtout quand on débute avec l’étiquette de favori. Nous avons une équipe expérimentée, avec des joueurs aguerris comme Ronaldo et Gilberto, qui ont déjà vécu ce genre de situations difficiles. Quoi qu’il en soit, il n’y a pas de coupable pour cette élimination. » a laissé entendre l’ancien joueur de Barcelone chez  nos confrères du site de la FIFA.

Ronnie rentre au Brésil, déçu mais pas abattu. Cette aventure en Afrique a beaucoup marqué la Ballon d’Or 2005 qui a connu une saison merveilleuse avec son groupe.

« Ce fut une année merveilleuse. Juste après le centenaire du club, nous avons écrit la plus belle ligne de son palmarès », souligne Ronaldinho. « Nous sommes heureux d’avoir vécu cela, de représenter cette génération du club en cette année historique. Malheureusement, nous ne serons pas champions du monde. Cela va nous servir d’expérience pour la prochaine fois, pour être plus concentrés et ne pas répéter les mêmes erreurs. »

« Aujourd’hui, c’est la tristesse qui prend le pas, mais il ne faut pas oublier notre joie en arrivant à Marrakech.On ne peut pas obtenir tout ce qu’on veut. Nous voulions beaucoup disputer cette finale, sans savoir si nous allions la gagner ou pas. Mais nous aurions au moins aimé tenter notre chance ».

Au delà de l’élimination, d’autres événements ont retenu l’attention de toute l’équipe de Mineiro et surtout de Ronaldinho. A l’issue de la rencontre de la demi-finale, les joueurs marocains, notamment Vivien Mabide et Deo Kanda, sont allés vers l’ancien joueur de Paris Saint-Germain pour lui rendre un hommage et aussi le faire ovationnerronniedepouil-300x168 par le public sportif.

« Malgré la tristesse, ces témoignages d’affection me vont droit au cœur. C’est quelque chose d’extraordinaire de voir des adversaires vous traiter ainsi », réagit le génie auriverde. « Des gestes comme ça vous marquent à vie. »

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com