Afrique Sénégal / Mercato Europe: Pourquoi les  » Lions  » n’ont plus la côte

 A quelques jours du début  du mercato d’hiver coïncidant avec la trêve de Noel, cela ne semble pas trop bouger chez les Lions du Sénégal  évoluant en Europe. Contrairement aux autres saisons, aucune lueur d’espoir de voir les sénégalais dominer le marché des transferts.
lionssenegalMis à part Mbaye Niang qui reste encore un » non sénégalais » car retardant son choix pour sa future sélection, et qui a rejoint Montpellier pour relancer une carrière en ralenti, aucun autre sénégalais ou bi national n’est avancé pour un départ ou une arrivée.
Mettant fin à toute polémique possible en ce sens. Mieux l’attaquant de Chelsea ne semble pas trop ( malgré son temps de jeu faible et la rude concurrence imposée par Mourinho) vouloir quitter les Blues. Du moins cet hiver.
L’autre Sénégalais qui est cité sur les  » transférables » est Papis Demba Cissé de Newcastle. L’ancien joueur de Metz depuis le début de la saison ne brille pas. Il ne marque pas. Mieux après sa grosse bouderie liée à l’affaire Wonga …Il est comme  » maudit ».
La rude concurrence des  » Frenchies » à Newcastle et qui l’ont complétement barré, ne l’aide pas.
Malgré tout, Alan Pardew ne parle pas toujours de le  » vendre » car en fixant son prix à plus de 10 milliards de FCFA ( 14 millions d’euros) c’est une simple manière de décourager les plus tenaces.
Mohamed Diamé annoncé vers Liverpool depuis toujours et encore cet hiver,  » peine  à confirmer cette tendance » avec des performances sur le terrain et avec West Ham.
Sadio Mané en très belle forme avec Red Bull Salzburg est dans le viseur , il est vrai de beaucoup de clubs. Mais certainement ne sera relâché qu’après le Mondial 2014 par son employeur autrichien.
En France, cela ne bougera pas trop. Ni Djilobodji qui fait le bonheur de Nantes, ni Diawara qui revient à la forme avec l’OM….ni  Idrissa Gana Guéye et Pape Ndiaye Souaré avec Lille, en traversant le Rhein avec Mame Birame et Salif Sane à Hannovre….les Lions ne bougeront pas cet hiver.
La faute à un marché concurrentiel très étroit mais à une  » petite forme » des Sénégalais qui en 2002 -2003 à la même période avait placé rien qu’en Angleterre 7 joueurs et plus de 10 en Ligue 1 Française.
Publié par Oumar DIARRA pour Africa Top Sports

OumarouATS