Athlétisme Sénégal / Lamine Diack, président IAAF: « L’Afrique est très en retard sur le Sport mondial »

En marge du forum sur la contribution du secteur sportif sur la croissance de l’économie nationale et la création d’emplois pour les jeunes sénégalais, organisé par le ministère des Sports du Sénégal, Lamine Diack patron de l’IAAF n’a pas été tendre  » avec les dirigeants africains en charge du sport ».

diackPour le patron de l’athlétisme mondial «  il faut dire les choses telles quelles. La place du sport dans un pays civilisé n’est pas ce que l’on voit dans certains pays africains. Et pour la plupart« .

Selon Lamine Diack «  voilà 45 ans qu’on tourne en rond sur le continent africain. Les états veulent toujours confiner le sport dans le lot d’un simple jeu, alors que celui ci est devenu un moteur de développement social et économique« .

Prenant l’exemple du Sénégal, il dira « que depuis l’accession à la magistrature suprême de Macky Sall,  on attend de voir l’application à 1% du budget au Sport comme l’avait promis Macky Sall« .

Dans un autre il a fustigé  » l’absence d’infrastructures à tous les niveaux ». Ce qui lui fait  » dire qu’avant de penser gérer ou entretenir des infrastructures sportives, il faudrait d’abord en avoir aux normes. Ce qui est loin d’être le cas pour la plupart des pays africains ».

Affirmant que «  le continent africain est très en retard sur le plan sportif comparé à l’Europe, l’Amérique et l’Asie« .

A cet effet et profitant du thème qui est développé dans ce forum de deux jours ( 27 et 28 déc); il a « appelé le privé à apporter son soutien avec des moyens substantiels de nature à favoriser un plein épanouissement du sport« 

Publié par Oumar DIARRA pour Africa Top Sports

OumarouATS