Afrique Michael Schumacher : grand fan d’Afrique et de foot africain !

Michael-Schumacher-56565

Alors que Michael Schumacher lutte contre la mort, après son terrible accident de ski hier en faisant du hors piste à Méribel en France, impossible de ne pas évoquer la belle passion qu’il entretient avec l’Afrique.

Fan de foot, il suivait avec beaucoup d’attention les exploits des équipes africaines en coupe du Monde, mais aussi les CAN. Il  avait plusieurs fois organisé des rencontres pour récolter des fonds et mouillé lui même le maillot !

En 2008, il avait fait le show  à l’Allianz-Arena, le stade du Bayern Munich, devant 30 000 spectateurs pour soutenir la fondation «Goal4Africa» (littéralement, but pour l’Afrique) veut recueillir des fonds destinés au financement de programmes d’éducation et de développement sur l’ensemble du continent africain.
Aujourd’hui sur le continent, l’émotion est aussi très vive.

Personne ne peut oublier son engagement et ses exploits sur les pistes de F1 en Afrique du Sud.

Michael Schumacher est marié et père de deux enfants.  Il a épousé Corinna en 1995. Le couple vit en Suisse avec ses deux enfants, Mick, 14 ans et Gina. Sa fortune est estimée à 750 millions d’euros.

L’état de santé de Michael Schumacher n’est guère rassurant. L’ex champion  est bien «dans un état critique». L’Allemand souffrirait d’une hémorragie cérébrale.  «Il souffrait d’un traumatisme crânien grave avec coma à son arrivée, qui a nécessité immédiatement une intervention neurochirurgicale». 

Ce matin, un communiqué indique que son état est « grave » et qu’il reste « critique ».

Selon le neurochirurgien Stephan Chabardes, il n’est «pas prévu» d’opérer une deuxième fois l’ex-champion de Formule 1.
Pour limiter l’effet sur son cerveau des lésions craniennes, l’Allemand, en état d’hypothermie, a été placé dans un coma articifiel.

Le professeur Payen qui l’a opéré confie : « Pour l’instant, on ne peut pas se prononcer sur le devenir de Michael Schumacher. On peut parler d’un pronostic vital engagé. Il reste dans une situation critique notamment sur «le plan de la réanimation cérébrale. Malgré un casque, il est arrivé avec des lésions importantes, on  imagine bien que le choc a dû se faire à haute  cynétique. On réfléchit heure par heure . Il est trop tôt pour émettre un diagnostic».

Les réactions sont très nombreuses. Les découvrir.

Revoir son portrait. Schumacher, un champion hors norme

Plus d’infos très vite.

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS