Asie Corée du nord : La « basket diplomacy » de Dennis Rodman peut-elle marcher ?

Aujourd’hui 8 janvier, jour anniversaire de Kim Jong-Un, le dirigeant nord-coréen. Comme cadeau d’anniversaire, un match de basketball organisé par l’ancienne star des Chicago Bulls, Dennis Rodman.

Jong-Un et RodmanDennis Rodman n’a jamais caché son admiration pour Kim Jong-Un. Le basketteur américain présente le dirigeant de Pyongyang, lui aussi un féru du basket, comme « un ami pour la vie ». Ainsi, en organisant ce match au grand dam de Washington, Rodman dit ne pas faire de la politique, mais espère passer par ce canal pour rapprocher les ennemis jurés et héréditaires : Washington et Pyongyang. Possible ?

En tout cas, la star ne se pose pas cette question. Ce qui l’intéresse c’est d’abord offrir un joli cadeau à son meilleur ami. Si un match de basketball peut « ouvrir des portes » permettre aux deux pays de « dialoguer  d’autres sujets », quoi de mieux pour faire le bonheur de l’homme qui n’hésite même pas à provoquer le président Barack Obama et l’ancienne Secrétaire d’Etat, Hilary Clinton.

Après la « ping pong diplomacy« , place donc à la « basketball diplomacy ». Déjà en février 2013, l’ancien joueur vedette des Bulls de Chicago et les membres des Harlem Globetrotters étaient à Pyongyang pour filmer un documentaire pour Vice. Un voyage qui sera suivi de trois autres.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports