Afrique Du football au business : Didier Drogba investit dans l’or en Côte d’Ivoire

Avec une fortune estimée à 30 millions d’euros, Didier Drogba n’a plus de souci à se faire. Une merveilleuse fin de carrière dans quelques années, puis une vie tranquille sur une île ou quelque part en Côte d’Ivoire, qui dit mieux ? Mais la star ivoirienne comprend très bien l’adage qui dit que « l’abondance de biens ne nuit pas ». Il fait désormais dans l’or.

Drogba OrDidier Drogba fait partie des 100 personnalités les plus influentes au monde. L’ex-star ivoirienne de Chelsea, de l’OM et de l’En-Avant Guingamp, aujourd’hui à Galatasaray et peut-être pour deux ans encore, a pris 5 % du capital d’une mine d’or dans l’ouest de la Côte-d’Ivoire, dans le cadre de la privatisation partielle de la Société des mines d’Ity.

Si Franck Ribery rêve de subtiliser le Ballon d’or au nez et à la barbe de Cristiano Ronaldo, Didier Drogba, lui, le conquiert autrement et peut-être même le meilleur.  Il a décidé d’investir dans une mine d’or. Le brillant joueur ivoirien qui, à 35 ans, achève sa carrière dans le club stambouliote de Galatasaray en Turquie, a profité de la privatisation des mines d’Ity pour y prendre une participation.

Une  affaire d’Etat

Cet investissement est une affaire d’État en Côte d’Ivoire: la convention de cession qui consacre le transfert de 60.000 actions au groupe Didier Drogba a été signée en présence du premier ministre, Daniel Kablan Duncan, en personne! En revanche, le montant de l’opération n’a pas été révélé. «Je suis content d’avoir signé avec l’État, c’est un geste fort. Je pense qu’il faut montrer le chemin aux Ivoiriens», a expliqué le joueur.

La Côte d’Ivoire rêve de développer les mines. Ainsi, pour attirer les investisseurs étrangers, le pays s’apprête à modifier son code minier. Très riche, le sous-sol du pays regorge l’or, le diamant de fer ou encore le manganèse. Actuellement, seuls l’or et le manganèse sont exploités industriellement. Alassane Ouattara souhaite faire de la Côte d’Ivoire un pays minier. Or cette activité ne représente pas plus de 5 % du PIB. Du coup Didier Drogba, vedette mondiale du football, devient une figure de proue d’un projet qui dépasse largement les enjeux du football.

Didier Drogba : la vedette au cœur d’or

Pepsi, Orange, Nike, l’éditeur de jeux vidéo Konami ou encore Samsung, Didier est courtisé par de nombreux sponsors. Mais où va tout cet argent ? Si l’on en croit  le site Goal, la majeure partie des revenus qu’il tire de ses contrats publicitaires sont reversés à des œuvres caritatives. Didier Drogba a d’ailleurs mis en place une fondation – dans laquelle il a investi 1,2 million d’euros en 2012. Pour le reste, le footballeur dispose depuis 2006 d’une société londonienne, Clubnote, dont les actifs s’élevaient à 737 000 euros en 2011.

Récemment il était en Namibie pour la promotion d’une marque de bière. 

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports

Un commentaire

  1. issoufcoulibaly

    Didier drobga ya pas lhomme pour toi

Comments are closed.