Angleterre C.Ronaldo lance la marque CR7: Sur les traces de David Beckam?

L’argent, l’honneur, la gloire, tout sourit à Cristiano Ronaldo. L’attaquant du Real Madrid, qui vient de décrocher son deuxième Ballon d’Or, a désormais sa propre marque. Avec l’appui financier du styliste italien Emporio Armani, Cristiano  a lancé sa propre marque de sous-vêtements. CR7 sur les traces de Beckam ?

CR7 : héritier de Beckam ?

Sous vêtements CR7Successeur de David Beckham à Manchester United puis au Real Madrid, Cristiano Ronaldo aurait-il copié ou simplement été influencé par l’Anglais? Quelles que soient les réponses, les deux légendes du football ont des points communs. Ils ont tous les deux joué au Real Madrid ou porté le numéro 7, répondront les amateurs de football. Ils ont aussi tous les deux un corps d’athlète, suggèrera la gent féminine. Ils ont tous les deux lancé leur marque de sous-vêtements, rétorqueront les experts du marketing sportif. «Je ne copie personne, lâche CR7 dans une interview au magazine Sport & Style. J’ai mon propre style et cela reste une pure coïncidence». Certes, mais les observateurs auront également remarqué que l’attaquant du Real Madrid a succédé à David Beckham comme égérie du styliste italien Emporio Armani. «Cristiano Ronaldo a un tel ego que, pour lui, il ne marche sur les plates-bandes de personne», explique Gilles Bertoni, président de Bertoni & Co, structure de conseil marketing. Voilà déjà une différence avec le Britannique qu’on présente volontiers comme un gentleman.

CR7 : Le narcissiste !

Le Portugais est connu pour avoir une haute estime de lui-même et aime partager le reflet de son image avec ses fans. Cristiano Ronaldo peut compter sur 70 millions de fans Facebook – contre 32 millions pour Beckham -, 24 millions de followers sur Twitter – contre environ 400.000 pour l’Anglais – et plus de trois millions sur Instagram. C’est pourquoi la vedette du Real Madrid a lancé le mois dernier son propre réseau social, «Viva Ronaldo» ou son musée qui accueillera son premier Ballon d’Or. Un édifice de 440 mètres carrés qui a nécessité un investissement de 1,5 million d’euros. «J’ai voulu faire un musée pour mes fans, un endroit où ils pourront admirer les trophées que j’ai obtenus au long de onze années de carrière professionnelle», a déclaré en décembre dernier Cristiano Ronaldo lors de l’inauguration du musée situé à Funchal, sur son île natale de Madère. «Ronaldo peut s’appuyer sur un élément incontournable dans la communication des sportifs que n’avait pas Beckham à son époque: les réseaux sociaux. Il tisse sa toile de manière très intelligente», indique Gilles Bertoni.

A 28 ans, le Portugais possède, par ailleurs, une marge de progression financière importante. «Pour l’instant, il a attiré principalement des marques se situant Beckam Mannequindans l’univers du sport (Nike, Konami, Castrol…), déclare François Guyot, co-fondateur de Sportmarket, agence de marketing et sponsoring sportifs. Parce qu’il brille essentiellement par ses performances sportives». Surtout, le modèle économique qu’il est en train de construire n’en est qu’à ses débuts. Mais ses bases sont solides. Outre son importante base de fans sur les réseaux sociaux, Cristiano Ronaldo peut aussi compter sur la vente de produits dérivés. Depuis qu’il est au Real Madrid, le Portugais fait vendre au club en moyenne 1,5 million de maillots par an, contre un million lorsque Beckham évoluait lui aussi au sein de la «Maison Blanche».

Source: Le Figaro.fr

 

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports