Afrique Nantes : Le Sénégalais Djilobodji est yogi

djilobodji123Serein au sein de la défense de Nantes et possédant un calme olympique, Papy Djilobodji pique moins de crises de nerfs sur la pelouse. L’international sénégalais s’est donné au Yoga pour canaliser le trop plein de son énergie :

«Je ne m’énerve plus sur le terrain. C’était peut-être après un match ou on a perdu ou on n’a pas fait ce qu’on devait faire. Je fais du yoga depuis l’an dernier, ça m’aide à réfléchir. Avant, je pouvais vite m’énerver et je mettais des tacles à tout le monde », confie l’international sénégalais de 25 ans.

Le Canaris arrive même parfois à calmer ses coéquipiers à un moment important d’une rencontre : 

 «C’est surtout quand les autres sont en panique. Je peux leur dire de rester tranquilles, de faire les efforts qu’il faut. Je suis souple de nature mais j’apprends des trucs vraiment difficiles. Là par exemple, je sors du cours et je suis très fatigué. En fait je travail surtout la concentration ».

« Personne ne s’est moqué. Ils sont surtout surpris que je fasse du Yoga. Certains se sont intéressés, mais personne ne s’est encore inscrit. Peut-être qu’ils viendront plus tard. Olibier Veigneau m’a par exemple demandé des renseignements parce qu’il voulait en faire avec sa femme, Gabriel Cichero aussi », explique le joueur sollicité par Marseille. « Djilo » ne se rappelle même plus de la dernière fois qu’il a blessé un adversaire par un tacle. « Je m’en rappelle plus maintenant, quand je tacle, c’est pour récupérer le ballon, pas pour faire mal. Au début, je prenais le ballon, le gars, tout ce qui était à coté de moi »

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com