Clubs OM: Elie Baup brise le silence et fait part de ses regrets et son incompréhension

Regrets et incompréhension, voilà les mots clefs de la sortie médiatique d’Elie Baup. Licencié de son poste d’entraîneur de l’Olympique de Marseille le 7 décembre dernier, Baup est enfin sorti du silence. Et ce, pour afficher ses regrets et son incompréhension…

baup-n-en-a-pas-fini-avec-l-om_1228317 décembre 2013, le président marseillais Vincent Labrune prenait la parole en personne via le site officiel du club pour officialiser le licenciement d’Elie Baup. C’était au lendemain d’une défaite de l’OM à domicile face au FC Nantes.

« Elie Baup est unanimement apprécié pour ses qualités humaines. Personne ne peut oublier le travail qu’il a accompli à l’Olympique de Marseille. Elie nous a permis d’arracher la deuxième place que personne ne nous promettait l’année dernière. Mais cette saison, il n’a pas obtenu les résultats attendus. Un choc psychologique doit avoir lieu pour nous permettre de retrouver toutes nos ambitions. »

Raison invoquée donc, les résultats du club, alors que ce dernier pointait à une 5e place au classement de Ligue 1 et sortait d’une campagne européenne catastrophique terminée par un historique zéro pointé en phase de poules de Ligue des Champions.

Jusqu’alors, le coach à la casquette n’avait pas réagi sur son éviction du banc marseillais. Plus d’un mois plus tard, il l’a enfin fait, face aux caméras de Sport365. Si l’interview en question ne sera diffusée dans son intégralité que ce vendredi, l’avant-goût laissé par la chaîne laisse entendre que le technicien serait ô combien amer. Il a en effet assuré qu’il aurait aimé poursuivre son aventure olympienne, fort de son bilan positif à la tête du club.

«Je me dois de défendre mon bilan. 53% de victoires avec l’Olympique de Marseille, ça me fait rentrer dans les 4 meilleurs entraîneurs de l’histoire de l’OM. Les résultats la première année, finir seconds, même là, un 53 % de victoires qui me fait rentrer dans les 4 meilleurs coachs, cela veut dire que je pouvais continuer avec cette équipe. Peut-être que je serais parvenu à finir troisième, l’objectif du club. Le président et le club ont craint que je n’y arrive pas… » a-t-il assuré. Le coach regrette donc le manque de patience des dirigeants marseillais, et estime qu’il aurait pu rallier les objectifs fixés. Devant les résultats obtenus par son successeur, éliminé de deux Coupes et toujours 5e en championnat, Baup peut se permettre d’alimenter les doutes. La suite de l’entretien s’annonce d’ores et déjà passionnante.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports