Afrique CHAN 2014- Hassan Benabicha : « Nous pouvons remporter cette édition »

hassan_benabicha_0_0Le Maroc affronte le Nigeria en quarts de finale du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2014) ce 25 janvier 2014. La tâche des Marocains s’annonce difficile. Les Super Eagles disposent de la meilleure attaque du tournoi, après le premier tour, avec neuf réalisations au compteur. Le coach des Lions de l’Atlas Hassan Benabicha, sait à quoi s’attendre face au Nigéria. A ce stade, c’est une autre compétition qui commence et chaque erreur se paye cash.

Au micro d’Aujourd’hui.ma, l’entraineur marocain a dressé le bilan des Lions de l’Atlas lors du premier tour. « Pour une première participation au Championnat d’Afrique des Nations, puisque nous étions absents lors des éditions de 2009 et 2011, je peux vous dire que la qualification en quarts de finale est une bonne performance. J’ai suivi le dernier CHAN organisé au Soudan et j’ai remarqué que cette édition a réuni des équipes avec une armada de bons joueurs et un très bon niveau technique. Pour les difficultés, tout le monde en souffre. Mais les débuts ne sont pas toujours faciles. Nous avons envisagé une préparation de quatre jours à Maamoura à Rabat. Ce n’était pas évident, mais petit à petit nous avons commencé à nous améliorer. »

Après la qualification pour les quarts de finale, Hassan Benabicha devient plus ambitieux. Il pense déjà au titre. « C’est très tôt de parler du titre. Je crois que c’est faisable. Nous pouvons remporter cette édition malgré la rude concurrence, car nous faisons confiance à nos joueurs et à notre travail, » a confié l’entraineur. Mais le technicien est conscient qu’avant d’aller chercher le titre, il faudra passé l’étape des quarts de finale face au Nigeria. « Notre objectif était de passer l’obstacle du premier tour, et là nous avons pu franchir le cap et accéder aux quarts de finale. Donc, il n’y a pas de règle fixe pour réaliser un objectif. Nous allons préparer l’étape prochaine avec beaucoup de sérieux et de vigilance, mais sans pression, car c’est un match au finish. Nous ne devrons pas oublier qu’on va jouer contre l’équipe nigériane qui est parmi les formations favorites de cette édition. Donc il faut prendre tout son temps pour se préparer afin d’éviter un faux-pas dans ce match décisif. »

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com