Europe OM : Albert Emon sur le banc ! Un désaveu pour Anigo ?

Unknown

L’OM refuse de s’enfoncer dans la crise après la défaite deux buts à O hier contre Monaco.  ( Revoir la vidéo des buts)

Le club a appelé pour la troisième fois Albert Emon.

Ce dernier connait bien l’OM et la difficulté de la tâche qui l’attend car il a déjà entrainé à trois reprises donc : en  2001-2002 et 2006-2007.

Il entrainera avec José Anigo, directeur sportif qui avait accepté de remplacer en janvier sur le banc Elie Baup mais qui souhaitait laisser la place en juin.

Il a dirigé son premier entrainement à 17h30.

L’OM accueille Valenciennes mercredi pour le match en retard de la 21e journée de Ligue 1.

Est-ce un bon choix ? Ou un choix par défaut !

Le débat est ouvert !

Hier, José Anigo  avait cherché à calmer le jeu et les esprits: « On vit une période de doute compliquée. Mais on a connu pire à Marseille, a tenu à relativiser le coach de l’OM. Plus vite on sortira de ça, mieux ce sera pour le club. Ce qui est important, c’est que les joueurs soient convaincus par eux-mêmes. Je suis persuadé que ça va revenir. On a manqué d’agressivité. Quand on est gagné par le doute, c’est difficile de produire des choses intéressantes. Le collectif doit retrouver la confiance. Mais il y a quand même eu des signes encourageants en fin de match. (…) Dans un premier temps, il faut panser les plaies et remettre le moral des troupes au beau fixe. Dans leur tête, il y a un peu de souffrance. » 

L’OM  s’enfonce. La semaine dernière, il a été éliminé par Nice sur le score de 4 buts à 5 par Nice en  16es de finale de la coupe de France de Foot.- Revoir les buteurs et le récit du match

Autant dire le club a tout perdu !!! Le club pointe à la 9e place du championnat avec 32 points, très loin du PSG ( 51 points !)

L’OM avait déjà été éliminé de la Coupe de la Ligue aussi.  – L’OM était tombé à Lyon, 2 buts à 1-

En remplacant provisoirement Elie Baup viré en décembre, José Anigo espérait redonner des couleurs au club. Qui va vouloir lui succéder sur le banc, lui qui a annoncé qu’il ne voulait pas y rester.  « Je pense que cela serait une connerie, pour moi et pour le club. Je suis sûr que le président et moi trouverons quelqu’un pour mener le projet. (…) Il y a des pistes françaises et étrangères. Moi, je peux travailler avec tout le monde et je ne rejette personne, contrairement aux idées reçues.» Et il pourrait même aller tâter du banc ailleurs : «Vous imaginez ce que j’ai vécu pendant 10 ans ici ? Je suis passé par toutes les étapes. De la meilleure à la plus mauvaise. (…) Ailleurs, ça ne pourra jamais être plus difficile qu’ici pour moi.»

Comment va-t-il s’entendre avec Albert Emon ? Peut-il rester ?

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS