Amerique du Sud Coupe du monde 2014 : La Fifa attaque le Brésil sur le plan sécuritaire

Décidément, la hache de guerre entre le Brésil et la Fifa est loin d’être enterrée ! Après les multiples attaques au sujet du retard pris dans la construction des stades devant abriter le Mondial, la Fifa vient d’envoyer de nouvelles piques au pays de Dilma Rousseff.

Rousseff-Blatter (1)Même si les manifestations anti-Mondial n’ont pas rencontré un franc succès ce week-end au Brésil, des incidents ont éclaté samedi dans la ville de São Paulo où un homme a reçu une balle et était dans un état critique lundi. La Fifa est montée au créneau en s’inquiétant d’un excès de violence de la part de la police brésilienne et espère ne pas connaître d’autres épisodes similaires avant le Mondial, comme indiqué dans son communiqué de presse.

« La Fifa respecte pleinement le droit de manifester de manière pacifique et tant que les droits de chacun sont respectés, mais condamne tout type de violence. La Fifa fait confiance aux autorités brésiliennes dans leur appréhension du concept de sécurité qui a bien fonctionné durant la Coupe des Confédérations et qui est bâti sur des modèles déjà utilisés lors des précédentes Coupes du monde. »

Les manifestations au Brésil constituent un véritable casse-tête pour les autorités du pays obligées de faire face non seulement à la grogne sociale, mais à la menace des cartels de drogue.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports