Asie Iran : Quatre footballeuses de l’équipe nationale étaient… des hommes

Des loups dans la bergerie? Des « joueuses » qui ont fini par se révéler « joueurs ». Elles sont quatre de l’équipe féminine iranienne de football à être suspendues de toute compétition.

Footballeuses IranD’après  le tabloïd britannique Mirror qui rapporte les faits et relayé par fr.ria.ru, les quatre joueuses ont échoué au test de féminité. Considérées parmi les meilleures de l’équipe, elles se sont avérées être des hommes qui n’en avaient pas fini avec leurs opérations pour changer de sexe. Elles ne seront admises aux compétitions qu’après avoir subi toutes les opérations nécessaires.

« Si ces personnes parviennent à régler leurs problèmes par voie médicale, elles seront autorisées à prendre part aux compétitions de football féminin« , a déclaré le chef de la commission médicale de la Fédération de football iranienne Ahmad Hashemian.

La Fédération a également pris la décision d’obliger les clubs professionnels iraniens à soumettre leurs « futures recrues » à des tests de féminité avant toute signature de contrat.

Une histoire qui nous rappelle  l’affaire Caster Semenya, du nom de la célèbre athlète sud-africaine dont la fulgurante et les performances avaient laissé planer  des doutes sur l’identité sexuelle de la jeune femme. Ces rumeurs s’appuyaient sur ses caractéristiques physiques jugées masculines: voix grave, musculature imposante, poitrine presque plate. Il a fallu plusieurs mois que la féminité de la Sud-Africaine soit prouvée pour qu’elle retrouve la piste.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports