Afrique Saint Valentin : Les sportives appelées à dire non aux violences faites aux femmes!

Chérie, je t’aime. Chérie, tu es l’étoile qui éclaire mes nuits. Tu es mon trésor, mon espoir de vie… Les mots, les belles phrases, les jolis bouquets de fleurs, du chocolat, etc. rien  ne manquera ce vendredi 14 février pour dire à l’autre qu’on l’aime. Et après ça ? Recommencer les éternels mauvais traitements infligés aux femmes ? Quelles sportives pour se joindre à la chanteuse britannique Skin pour dire non aux violences faites aux femmes ?

Femmes violentéesCe vendredi, hommes, femmes, jeunes ou grands, bras dessus bras dessous, se transporteront encore par de beaux rêves. C’est la Saint Valentin. Occasion tout trouvée pour Skin. « Où sont les femmes qui vont élever la voix pour toutes celles qui se font violer, frapper et attaquer parce qu’elles sont des femmes? ». Voilà le cri de détresse de Skin, le  fer de lance du célèbre groupe anglais Skunk Anansie. « Ce vendredi, je monterai sur scène à Trafalgar Square, et je crierai à pleins poumons que nous ne devons pas en avoir marre, que nous ne devons pas accepter cela. A midi je rejoindrai One Billion Rising, une campagne mondiale qui a pour mission de mettre fin aux violences envers les femmes, et je réclamerai la justice pour les femmes ici au Royaume-Uni et au-delà, pour les femmes de tous les continents », a-t-elle confié.

Un cri de détresse lancé en direction de toutes les femmes du monde notamment celles qui ont la voix. Dans ce sens, les sportives ont un grand rôle à jouer.

Sotchi 2014 : une tribune idéale !

De Mathilde Petit Jean à Jackie Chamoun en passant par Sophie Caldwell et les autres nombreuses athlètes présentes aux Jeux Olympiques de Sotchi, le combat de Skin ne devrait pas passer inaperçu. Ces sportives sont très écoutées, surtout celles qui réussiront à gravir les marches du podium. Celles-là doivent saisir toutes les occasions pour porter haut le message de la chanteuse. Car comme elle le dit, « plus que tout, j’en ai assez d’entendre que l’on ne peut rien faire pour changer cela ».

Ainsi, elles reprendront le flambeau de leurs aînées des années 90 où les femmes criaient sur tous les toits qu’elles voulaient changer les choses, qu’elles voulaient aider cellesJackie-Mathilde qui n’étaient pas entendues, en élevant leurs propres voix.

Pour le concert de ce vendredi, Skin promet avec son groupe d’exiger « un changement politique, qui passe par une éducation sexuelle obligatoire à l’école, une action pour s’assurer que les femmes qui séjournent en centre de rétention pour immigrés ne souffrent pas de violences, et l’abrogation des lois relatives au visa qui lient les employées de maison à leurs employeurs et qui risquent très souvent d’être exploitées ». « Nous allons danser et chanter – et nous allons nous faire entendre. Plus nous serons nombreuses à nous élever, plus notre voix sera forte »., ajoute-t-elle.

Mathilde Petit Jean, Jackie Chamoun, Sophie Caldwell, Lolo Jones… que promettez-vous de faire ce 14 février, jour de célébration de l’amour pour dire aux hommes que l’amour n’est pas un vain mot mais une attitude responsable qui consiste à considérer la femme non pas comme un objet mais comme une partenaire ? Il faut agir et vite! Car c’est au moins une femme sur trois qui est battue, victime de violence sexuelle ou autrement maltraitée par un partenaire intime au cours de sa vie.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports