Top News JO de Sotchi : O médaille pour l’Afrique au bout d’une semaine ! Est ce normal ?

Soso

L’Afrique va–telle rentrer bredouille des JO d’hiver de Sotchi ! C’est bien parti !!!

Pour le moment, aucun atthlète du continent n’a réussi à décrocher une médaille et donc à monter sur un podium.

Certes, ces disciplines n’ont jamais été vraiment prisées par les Africains, mais elles se développent notamment dans les stations du Maroc et surtout plusieurs athètes qui avaient la double nationalité ont choisi de représenter le continent.

L’Afrique réussira-t-elle un jour à percer dans ces disciplines ?

Pour rappel notre dossier :
togo-ski-mathilde

Trois pays sont présents ! Et seuls cinq sportifs représenteront un pays africain !

Ils étaient sept à Vancouver en 2010 et 19 en 1992 à Albertville en France !

Les pays représentés selon Le Maroc, le Togo et le Zimbabwe sont les seules nations du continent à avoir une délégation.

En 1992 à Albertville, l’Afrique avait 19 sportifs dont douze Marocains. 10 à Turin en 2006.

 

Unknown

Le Maroc, qui possède des stations de ski, a deux représentants. Le jeune Adam Lamhamedi, âgé de 18 ans est le grand espoir africain ! Il est né au Québec, mais il a choisi de représenter le pays de son père. Il a remporté la médaille d’or du Super-G aux Jeux olympiques de la jeunesse en Autriche en 2012. Il vise l’or en slalom et slalom géant. « C’est sûr qu’aux yeux de certains, j’ai peut-être brûlé des étapes. Mais ce qui joue en ma faveur, c’est que je figure parmi les meilleurs au Canada dans mon groupe d’âge. Ce n’est pas comme si je figurais parmi les derniers ».

Image de prévisualisation YouTube

Unknown-1

Le Maroc mise aussi sur Kenza Tazi. Elle aussi est née Outre-Atlantique à Boston aux Etats-Unis. Elle a découvert le ski dans les Alpes à 17 ans !

Unknown

Le Togo a aussi deux représentants. La franco-togolaise, Mathilde PetitJean Amivi – voir sa longue interview–  présente en ski de fond sur le 10 km. Elle est arrivée 68è sur 75 concurrentes au 10km classique ski de fond à Sotchi :  » Oh my God! It was really hard for me, my legs are dead !!! Oupss pardon ! Il faut que je parle en Français ! C’est fini les interviews mais bordel comme c’était dur ahhhh mes jambes. Merde plus jamais une piste comme ça !!« .

Plus tard, après avoir surement repris son souffle, elle revient sur son expérience à ces JO: « Merci tout le monde pour tous ces encouragements tout au long du mois qui à précédé les jeux, de la semaine et même de cette journée, ils m’ont tous vraiment touché et je pense même qu’ils m’ont permis de m’accrocher jusqu’au bout de la course et je ne sais comment vous remercier. A part en vous submergent de « MERCI » !!!  Vous avez été géniaux encore un gros MERCI ».

allessia.afi

Alessia Afi Dipol défend aussi les chances du Togo. Italienne, elle a  obtenu  la nationalité togolaise grâce aux relations de son père, un homme d’affaires. Elle rêve d’un exploit en  slalom.

Unknown

Enfin, le Zimbabwe  compte sur Luke Steyn, 20 ans,  né à Harare. Lui aussi veut s’illustrer en slalom et slalom géant. Il a quitté son pays natal à l’âge de deux ans avec ses parents pour la Suisse. « Comme on dit, c’est dans ton sang et j’espère vivre et travailler en Afrique un jour », a-t-il assuré au « New York Times ».

L’Afrique décrochera-t-elle une médaille ?

Notre dossier spécial
Suivez vous ces jeux ? –

Les JO de Sochi vous passionnent-ils ?

Loading ... Loading ...

Le débat est ouvert !

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS