Afrique Côte d’Ivoire-Africa Sport: la FIF prononce la radiation à vie du football de Koné Cheick Oumar

Koné Cheick OumarL’Africa Sport d’Abidjan ne finit pas de faire parler de lui hors du pré vert. Alors qu’on a cru la crise de son conseil d’administration réglée avec l’élection du bureau d’Alexis Vagba, en janvier dernier, la FIF vient de sortir un communiqué prononçant l’interdiction à vie d’exercer toute activité relative au football à l’encontre de Koné Cheick Oumar.

L’ancien PCA de l’Africa Sport vient de s’attirer la foudre de la Fédération ivoirienne de football (FIF). A la lecture de la décison, Koné C. Oumar s’est rendu coupable de certains agissements qui ne militent pas pour la sortie définitive de la crise qui date de mai 2013. La FIF réunie ce lundi a donc sifflet la fin de la prolongation.

Voici l’intégralité du communiqué publié sur le site de la FIF.

COMMUNIQUE DU COMITÉ EXÉCUTIF DE LA FIF

 SITUATION DE L’AFRICA SPORTS D’ABIDJAN

Réuni le jeudi 13 février 2014, le Comité Exécutif de la Fédération Ivoirienne de Football a pris connaissance du rapport du Comité d’Urgence relatif au processus qui a conduit au règlement de la crise dans laquelle les ex-administrateurs de l’AFRICA SPORTS D’ABIDJAN ont plongé le club depuis le mois de mai 2013.

1.         Le Comité Exécutif note avec satisfaction que le processus conduit par le Comité d’Urgence a abouti, malgré les difficultés, à doter l’AFRICA SPORTS D’ABIDJAN de nouveaux textes et de nouvelles instances dirigeantes depuis le 25 janvier 2014.

2.         Il salue et félicite le Comité d’Urgence pour sa détermination dans la conduite du processus de normalisation dans la gestion de l’AFRICA SPORTS D’ABIDJAN.

3.         Le Comité Exécutif adresse ses vifs remerciements à Maître CHEIKNA SYLLA, Administrateur Provisoire nommé par la FIF, ainsi qu’à ses collaborateurs, pour leur disponibilité et leur sens du devoir qui ont conduit à la tenue de deux Assemblées Générales, l’une le samedi 18 janvier 2014 pour l’adoption de nouveaux textes et l’autre, le samedi 25 janvier pour l’élection de nouveaux dirigeants à la tête du club.

4.         Le Comité Exécutif associe à ces remerciements l’ensemble des Présidents de clubs de football ainsi que tous les Présidents des Fédérations sœurs pour leur soutien constant.

Malgré ces diverses actions menées en faveur d’un retour à la normale au sein de la famille de l’AFRICA SPORTS D’ABIDJAN, qui ont permis à ce club de se maintenir en Ligue 1 de football et participer aux compétitions dans les autres disciplines sportives, il revient que Monsieur KONÉ CHEICK OUMAR, ex-PCA de l’AFRICA SPORTS, continue, envers et contre tous, à poser des actes et à faire des déclarations tendant à remettre en cause l’ordre retrouvé.

Ainsi, contrairement aux dispositions pertinentes des statuts de la FIF et de la FIFA, Monsieur KONÉ CHEICK OUMAR a attrait la FIF devant les tribunaux ordinaires en vue d’obtenir l’annulation de sa décision de nomination d’un administrateur provisoire à l’AFRICA SPORTS. La Cour d’Appel d’Abidjan, par  son Arrêt N°13, du 10 janvier 2014 l’en a débouté (cf. attestation du plumitif N°34/GCCA du 16/01/2014).

Le Comité Exécutif de la FIF rappelle que pour des faits graves antérieurs, Monsieur KONÉ CHEICK OUMAR est frappé, depuis le 05 juillet 2013, d’une sanction d’interdiction de toute activité de football pour une durée d’un an ferme et un an avec sursis (décision n°011-2013 du 5 juillet 2013 de la Commission de Recours de la FIF).

Nonobstant  cette sanction disciplinaire en cours,  le Comité Exécutif constate avec regret que Monsieur KONÉ CHEICK OUMAR n’a pas cessé de poser des actes contraires aux règles et à l’éthique de notre sport, telles qu’elles procèdent des Statuts et Règlements de la FIF et de la FIFA. Notamment :

 

–           en traduisant la Fédération devant les tribunaux ordinaires ;

 

–           en organisant des manifestations de contestation violentes devant le siège de la Fédération, le 23 janvier 2014 ;

 

–           en se rendant coupable de troubles à l’occasion des matchs de l’AFRICA SPORTS D’ABIDJAN ;

 

–           en contestant de façon constante la légitimité de la FIF et les décisions prises par son Comité Exécutif.

Le Comité Exécutif de la FIF ne saurait tolérer davantage de tels manquements qui sont de nature à défier son autorité et à ternir l’image du football ivoirien.

En conséquence, le Comité Exécutif décide :

1.         d’entériner les décisions des Assemblées Générales de l’AFRICA SPORTS D’ABIDJAN tenues les 18 et 25 janvier 2014 ;

2.         d’interdire pendant cinq (5) années Monsieur KONÉ CHEICK OUMAR des stades ;

3.         d’interdire à vie à Monsieur KONÉ CHEICK OUMAR d’exercer toute activité relative au football ;

4.         d’en référer à la CAF et à la FIFA pour étendre les mesures disciplinaires à l’encontre de Monsieur KONÉ CHEICK OUMAR à l’échelle africain et mondial.

 

Pour le comité Exécutif

 

Le Directeur Exécutif

Paul Mobio ABBA

Publié par Benoit DOSSEH pour Africa Top Sports

Benoit DOSSEH / ATS