France Tournoi de VI Nation : Yannick Nyanga analyse le jeu gallois

XV-de-France-promesses-tenues_article_hover_previewLe XV de France se déplace ce vendredi au Millenium Stadium de Cardiff pour défier le Pays de Galles à l’occasion de la 3ème journée du Tournoi de VI Nations. Après la victoire face à l’Angleterre et à l’Italie, c’est une rencontre importante, un choc crucial du Tournoi dans la course vers le Grand Chelem. Le Bleus sont conscients la victoire n’est pas acquise d’avance à Cardiff. Le Pays de Galles est une nation guerrière et la France devra porter une cuirasse pour les vaincre. Même l’eau bénite ne suffira pas à exorciser ces diables rouges, vainqueurs du précédent Tournoi des 6 Nations et du grand chelem en 2012.

 

Yannick Nyanga sait qu’il faudra se transcender pour venir à bout de ce « XV du poireau. L’international tricolore connait bien ces Gallois pour les avoir rencontré à deux reprises (2005 et 2006). Le troisième-ligne aile toulousain, a décortiqué le jeu gallois dans les colonnes de L’Equipe.
«C’est un rugby basé sur l’intensité. Les Gallois possèdent cette capacité à jouer vite. Leur style me rappelle celui de la Nouvelle-Zélande : ils sont capables de garder longtemps le ballon dans le terrain. Ils n’hésitent pas à se faire de longues passes pour déplacer la défense d’une ligne de touche à l’autre», explique Nyanga avant d’ajouter : «Derrière les mêlées et les touches, ils ne cherchent pas à user l’adversaire en restant proches des zones de conquête, en enchaînant des ballons portés, comme peuvent faire l’Irlande et l’Angleterre. Au contraire, ils envoient très vite le ballon derrière pour utiliser leurs gros gabarits. Vendredi, ce seront les centres Jamie Roberts et George North. »

«Beaucoup d’équipes travaillent comme ça. Par exemple les Néo-Zélandais et les Anglais. Comme les All Blacks, les Gallois alignent des avants qui savent tout faire : des passes, des crochets, des prises d’intervalle. Leur constante, c’est le volume et le rythme qu’ils donnent au jeu, insiste le Toulousain. Ils jouent vite les pénalités pour cherchent à asphyxier l’adversaire. Les Gallois font tout plus vite que les autres. A nous de répondre à ce défi-là, à nous de se déplacer aussi vite qu’eux, à réagir vite.»

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com