Afrique Procès Pistorius: La porte des toilettes au centre des débats ce mercredi

pistoHuitième jour du procès d’Oscar Pistorius. Ce mercredi, le jugement a essentiellement tourné autour de la porte des toilettes à travers laquelle l’accusé a tiré sur sa petite amie. Porte qui a été présentée à la cour.

Depuis le début du procès, l’athlète a toujours soutenu ne pas avoir eu le temps de mettre ses prothèses avant de s’être approché de la salle de bain une arme à la main et de tirer.

L’analyste auprès de la police scientifique lui a donné raison. Pendant plus de deux heures, il a manié la batte de cricket de Pistorius simulant plus d’une trentaine de fois les coups portés à la porte, l’angle de ces coups et les impacts sur la porte. Il en a conclu qu’Oscar Pistorius ne portait pas ses prothèses quand il a tiré à travers la porte et quand il a tenté de défoncer la porte à l’aide de la batte de cricket.

En somme, ce mercredi, il s’est agi de prouver que, selon la hauteur à laquelle la batte a cogné la porte et la hauteur des impacts de balle, Oscar Pistorius ne portait pas ses prothèses lors du drame.

Un élément crucial, car depuis le début de l’affaire, le parquet affirme qu’Oscar Pistorius et sa petite amie se sont disputés, qu’elle s’est réfugiée dans les toilettes, qu’il a mis ses prothèse et l’a poursuivie, d’où le meurtre avec préméditation.

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com