Afrique Australe NBA, NCAA,…, Pro A : Les Africains, champions de la défense?

C’est bien connu, les athlètes africains sont dotés de qualités physique au dessus de la moyenne. Rarement mis en avant, ces qualités sont souvent celles qu’ont les bons défenseurs en commun. Cette semaine, Africa Top Sports a décidé de se pencher sur le cas de ces joueurs africains, défenseurs dans l’âme.

De la NBA à la Pro A en passant par la NCAA, les joueurs d’origine africaines sont très souvent réputés pour leur défense. Qu’ils jouent à l’intérieur ou à l’extérieur, ils sont primordiaux dans les systèmes défensifs.

 Les remparts d’Oklahoma City

Ibaka-et-SefoloshaArrêtons nous sur les deux spécialistes du Thunder d’Oklahoma, Serge Ibaka et Thabo Sefolosha.

Serge Ibaka possède des qualités physiques hors norme, 2m08, beaucoup de détente et un timing pour le contre rarement vu. Le timing justement, son plus bel atout lorsqu’il faut rejeter les tirs adverses ou simplement les dissuader. Il a su faire de sa défense un art, il est le deuxième meilleure contreur de la NBA (2,6 contres/match) et pèse de tout son poids au sein de la dixième meilleure défense de la ligue.

Son coéquipier Thabo Sefolosha, est un défenseur d’un tout autre calibre. La ou Serge Ibaka intervient en deuxième rideau lorsque ses coéquipiers se font passer, Sefolosha lui est la première lame défensif de l’équipe. Un objectif simple avant chaque match, gêner au mieux le meilleure attaquant adverse. C’est lui qui défend chaque soir sur Lebron James, Kobe Bryant et autre Carmelo Anthony. Doté de longs bras et d’un physique costaud, il peut à la fois résister au tentative de pénétration sur les dribbles ou gêner les tirs venant de loin. Souvent décrié à tord pour son supposé manque de talent offensif, il fait parti du 5 majeur de l’équipe depuis de nombreuses années dans un soucis d’équilibre d’équipe voulu par le coach Scott Brooks.

Son absence se fait d’ailleurs ressentir ces derniers temps, on sent une équipe d’OKC moins souveraine que lors du début d’année 2014.

 Faire le sale boulot et apporter de l’autre côté du terrain

D’autres joueurs africains sont réputés pour leurs qualités défensives. Luc Mbah a Moute, joueur camerounais des Timberwolves de Minnesota fait partie des spécialistes défensif, il fait le travail de l’ombre. Impossible de quantifier son apport, tout comme Thabo ils sont en mission à chaque match. Chaque effectif de basket se doit d’avoir un joueur à la fois capable de faire le sale boulot en éteignant le meilleur joueur adverse.

Soulignons tout de même que Luc a les qualités pour apporter en attaque par séquence. Néanmoins, parmi les joueurs africains durs sur l’homme, Luol Deng se démarque des autres. Contrairement à ses pairs, il est à la fois capable d’être très bon en défense mais aussi d’assurer à la marque de l’autre côté du terrain. Le joueur d’origine soudanaise n’a pas été sélectionné deux fois au All Star Game pour rien. Des joueurs capables à la fois de participer à la grande messe annuelle du ASG et d’être sélectionné parmi les meilleures défenseurs NBA en fin de saison ne sont pas légion.

Embiid sur les pas d’Hakeem?

Joel EmbiidEnfin un coup de coeur, celui de Joël Embiid. Inconnu en début de saison, le joueur de l’université de Kansas est aujourd’hui pressenti pour être le numéro 1 de la prochaine draft. Une très grande taille (2,13), de l’envergure et seulement trois ans de basket font de lui l’un des plus beaux spécimens. Déjà efficace au contre (2,6) avec très peu de temps de jeu, il fait étonnement ressembler au probable plus grand joueur africain de tous les temps, le nigérian Hakeem Olajuwon. Des moves en attaque, des mains de fées et surtout une proportion à changer un match en défense. Hakeem « thé dream » est parfois cité comme le meilleur pivot et toujours comme le meilleur défenseur à son poste. Il détient toujours le record du plus grand nombre de contres en carrière en NBA.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports