Asie Dynamo Kiev: Les pires moments de Younès Belhanda en Ukraine

La situation en Ukraine n’est pas e nature à garantir la sécurité des footballeurs expatriés, qui continuent de quitter leurs clubs. Younès Belhanda, le milieu du Dynamo Kiev est revenu dans l’Equipe du Dimanche sur la situation politique dans ce pays et l’insécurité qui y règne.

Younes-BelhandaArrivé cet été au Dynamo Kiev, l’attaquant marocain Younès Belhanda ne s’attendait sûrement pas à un vivre un tel calvaire en Ukraine ces derniers mois. La situation politique du pays a contraint la fédération à repousser la reprise du championnat ukrainien. L’ancien milieu de terrain de Montpellier a expliqué hier soir dans l’Equipe du Dimanche qu’il ne se sentait pas en sécurité à Kiev et qu’il avait envisagé pendant un long moment, de quitter le pays. « On a cru au début que ça n’allait pas nous atteindre. Mais quand on est rentré du stage de Marbella, ça a vraiment explosé. On peut ne plus être en sécurité à Kiev. On habite en centre-ville, on est à 600, 700 mètres des manifestations, donc ce n’est pas loin, et de chez moi on entend les bruits, les coups de feu. Je savais que s’il y avait la vie de ma femme, de mon frère ou de moi-même en danger, j’allais partir sans poser de questions à personne. Continuer comme ça à ne pas jouer toute la saison et que ça repart l’année prochaine comme ça, je ne pourrais pas. »

Le championnat a repris ses droits ce week-end (le Dynamo Kiev s’est notamment incliné), mais le climat qui règne au sein du pays reste toujours autant incertain.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports