Burkina Faso Lorient-Traoré : « Cette saison a été ma saison de galère »

937070-15480738-640-360Lorient accueille Paris au Moustoir en match avancé de la 30ème journée de Ligue 1, ce soir. Dans le ventre mou du championnat, le club breton va devoir réagir. Les Merlus plongent actuellement vers la zone rouge. Le FC Lorient ne répond quasiment plus. Mais ils ont souvent joué les bourreaux avec le Paris-Saint-Germain.
Pour la réception du leader de la Ligue 1, Christian Gourcuff pourra compter sur le retour de Vincent Aboubakar à la pointe de l’attaque. De même, le coach breton peut composer avec Alain Traoré à la récupération. L’international burkinabé semble revenir au mieux de sa forme après plusieurs blessures à répétition. Mais le milieu de terrain des Etalons, qui a pris la bonne habitude de démarrer ses saisons en boulet de canon, a été repositionné par son entraineur. Le joueur de 26 ans n’est plus dans un rôle offensif qui lui permettait d’inscrire ses buts stratosphériques des 30 mètres.

«C’est ça, les sacrifices, explique l’Etalons à L’Equipe. Vouloir aider son équipe. Cela fait plaisir de voir son nom dans la presse, le lendemain d’un match, mais c’est un choix du coach de me faire jouer un cran derrière, que j’ai accepté … La saison était déjà mal partie pour moi vu mes blessures, je ne pensais même pas jouer autant de matches cette saison. Dans la vie d’un footballeur, il y a des hauts et bas. Cette saison a été ma saison galère. Il reste encore neuf matches pour que je retrouve mon meilleur niveau.»

L’ancien Auxerrois avait marqué les esprits au début de son arrivée en Bretagne sous les couleurs lorientaises. Le Burkinabé a son compteur à 5 buts en quatre journées en 2011/12, 4 buts lors des cinq premières journées la saison passée. Cette fois, Alain Traoré a bien eu du mal à rééditer de telles performances.
«La saison dernière, j’avais fait la préparation estivale, j’arrivais dans une nouvelle équipe et je jouais quasiment en soutien de l’attaquant. C’était plus facile pour moi de marquer. Là, je joue milieu défensif, à deux, on ne peut pas dézoner, on ne peut pas être forcément décisif. Je n’ai pas l’habitude de ce poste mais je fais avec mes moyens. Et même si j’y mets de l’enthousiasme, cela se voit que ce n’est pas forcément ma place. Tant que je peux dépanner, je le fais. L’explication est là. Et puis, jouer en Ligue 1 quand on est à 100% de ses moyens, c’est déjà difficile, alors à 50% … »

Le Lorientais réalise en effet une saison très délicate, pendant laquelle les blessures ne lui auront laissé de répit que le temps de disputer 13 matches sur 30. «J’avoue que ce n’est pas facile à gérer. Je n’ai joué que 13 matches (dont 10 titulaires), je ne peux pas dire que c’est une bonne saison … Ce sont des choses qui arrivent. A moi de retrouver ma forme et mes sensations.»

 

 

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com