Afrique de l'Est Basket / Kenya : Silalei Shani fustige la Fédération et raccroche

Silalei-ShaniC’est une retraite sur fond de ras-le-bol. La capitaine de la sélection kényane de basketball, Silalei Shani-Owuor, a décidé de mettre un terme à sa carrière. En cause, l’amateurisme dans lequel les officiels en charge du basketball au Kenya semblent laisser ce sport.

« Il n’y a pas de motivation pour avoir la tête au basket avec des dirigeants  insensibles qui ne se soucient pas le développement de ce sport », dénonce Shani Silalei qui pointe du doigt leur cupidité «Les dirigeant sont trop corrompus et n’ont pour souci que de profiter des joueurs..» La joueuse de Eagle Wings qui a conduit la sélection nationale à l’Afrobasket 2013 au Mozambique a donc décidé de « prendre du recule avec le basket-ball du Kenya » lasse de devoir attendre  cette « excuse » fallacieuse «que nous sommes censés jouer pour la passion», rapporte michezoafrika.com. Elle raccroche donc tout en se faisant la voix des autres joueurs.

En effet, Silalei Shani (28 ans) se retire du basket plus pour fustiger le traitement réservé aux joueurs de basket-ball au Kenya. La plupart d’entre elles, au chômage, doivent elles-mêmes s’acheter les pompes pour les matchs internationaux alors qu’elles n’ont pas de « fonds pour leurs propres serviettes hygiéniques… » Louant le patriotisme des joueuses, sur lequel surfent abusivement la Fédération, Silalei refuse donc de prendre à nouveau du temps sur ses heures de service et de mettre la main à son porte-monnaie pour qu’en profite la Fédération au nom du patriotisme.

Publié par Benoit DOSSEH pour Africa Top Sports

Benoit DOSSEH / ATS