Europe José Anigo : viré de l’OM ? Sa réponse : « Impossible !!! »

img-jose-anigo-1351691196_620_400_crop_articles-163350

C’est la rumeur du jour : la situation de José Anigo serait plus qu’inconfortable à la tête de l’OM qui a encore été battu a domicile contre Rennes ( O-1) ce week-end comme Africa Top Sports.com l’a rapporté. – Du coup, Marseille est 6 e de la L1 française avec 44 points.-

MARSEILLE: France L1 soccer match, O. Marseille-PSG

Et aujourd’hui il se dit que José Anigo, coach par intérim depuis le départ d’Elie Baup en décembre dernier, qui avait initialement été nommé pour quatre matches, serait débarqué du banc plus vite que prévu !

Les stats l’accablent : avec Anigo, l’OM prend en moyenne 1,3 point par match de L1 (4 succès, 5 nuls et 4 défaites). Lors des 17 premières journées, la moyenne d’Elie Baup était de 1,59 (8 succès, 3 nuls et 6 défaites).

José Anigo vient de répondre à la rumeur de son départ sur  RMC  :  «Quand tu perds un match, pendant un jour ou deux, tu as la tête au fond du c…. Le soir ou le lendemain du match, j’ai envie de m’ouvrir les veines. Mais aujourd’hui, je suis dans un mode combat. Il n’est pas envisageable pour moi de lâcher l’équipe. Je serai là du premier au huitième match.»

«Certains veulent expliquer qu’il y a des tiraillements entre le président et moi. On va vite tordre le coup à ça : c’est archi faux. Aujourd’hui, le débat est sportif. Est-ce que j’ai ma part d’échec sur ce plan ? Oui. Je ne l’occulte pas et je vais aussi balayer devant ma porte. Par contre, j’ai un certain nombre d’années d’expérience et j’ai beaucoup donné pour ce club mais on m’accorde très peu de crédit. Malheureusement, c’est comme ça.»

« La responsabilité des joueurs est d’apporter du plaisir et du réconfort aux gens mais surtout, quand tu portes ce maillot, de faire honneur à ce club. Certains ont peut-être d’autres objectifs à faire valoir. Il y a peut-être aussi ceux qui ont envie d’aller voir ailleurs. Mais même si tu estimes que tu as fait ton temps chez nous, il faut respecter ce club, ses supporters. Est-ce que ces joueurs sont démotivés ? Non. Ça se verrait à l’entraînement. Est-ce qu’il y a une mésentente ? Non. La semaine, les mecs vivent bien ensemble, il y a des rires, de la joie. Mais perdre tout ça le jour du match n’est pas anodin. Cela arrive car chacun veut sortir sa partition individuelle alors que le collectif doit faire la différence.»

 «Dans un club comme le nôtre, ce rôle n’est pas simple. Un leader, c’est quoi ? Quelqu’un qui est capable d’apporter un supplément d’âme dans un vestiaire comme sur le terrain quand ça va mal. S’il y en a un qui veut se manifester, je suis demandeur et preneur.» 

Ce week-end, José Anigo avait allumé ses joueurs :  «L’incompréhension c’est ce qui prédomine, on ne prend même pas de plaisir. Ce match ne nous permet pas d’espérer quelque chose en haut du podium et je voudrais que les joueurs prennent conscience des efforts à faire pour jouer dans ce club (…) On prépare des choses, on travaille et on a l’impression en voyant le match qu’on ne travaille pas. (Les joueurs) n’ont pas fait le métier, on met des choses en place qu’ils ne sont pas capables de mettre en application, je suis déçu car quand on porte ce maillot là on doit fournir plus d’efforts.»

Je ne vais pas faire de longs discours car on ne peut pas défendre l’indéfendable. Notre parcours à domicile est catastrophique, ce n’est pas normal. Quand on est amoureux de l’OM, on ne peut être que dépité. Il faut que nos joueurs comprennent ce que c’est de porter le maillot de l’OM.»

José Anigo avait récemment affirmé que plusieurs grands entraineurs européens étaient prêts à rejoindre l’OM ! Ca tombe bien !

Publié par Nicolas Coutain pour Africa Top Sports

Nicolas / ATS