Afrique du Sud Rallye : la marque automobile Proton débarque en Afrique

En Afrique, la lutte pour la victoire sur tous les rallyes se résume à un duel entre Subaru et Impreza par leurs modèles respectifs, Lancer Evolution et Impreza, interposés. A l’exception de l’Afrique du Sud, les spectateurs n’ont pas le plaisir de voir rouler des S2000, sauf dans des rares, très rare, occasions ; mais cela va bientôt changer car des voitures de cette catégorie vont disputer le Championnat kenyan : des Protons Neo Satria.

OLYMPUS DIGITAL CAMERACe sont des dernières acquisitions d’Allistair Cavenagh et de Carl Tundo. Ce dernier mise sur la meilleure performance des S2000, plus puissante et plus maniables par rapport aux japonaises, pour viser un 5è titre. Les aficionados attendent avec impatience la première apparition de ces voitures en rallye lors de la 3è manche début avril.

Toutefois, certains observateurs restent sceptiques, ils jugent les pistes kenyanes trop cassantes pour les S2000. La contre performance du double Champion d’Afrique, Conrad Rautenbach semble leur donner raison. En 2011, le pilote Zimbabwéen a préféré troquer sa Ford Fiesta contre une Subaru Impreza après un safari difficile. 4 ans plus tôt, toujours sur le Safari alors manche IRC, Andres Navarra sur une Grande Punto n’a pas pu faire mieux que 3è derrière deux Subaru. Mais l’équipe de Flash Tundo affirment qu’ils vont mettre à profit leurs expertises et connaissance du terrain pour affiner les setups de la voiture. 

Afrika Rally Gazelle

Pour la petite histoire, la saga de la marque malaisienne en rallye a commencé à la fin des années 1980, dans le très disputé Championnat d’Asie Pacifique (APRC) et sur quelques Championnats nationaux avec un modèle dénommé… Saga puis la Wira, des Mitsubishi Lancer rebadgées avant de passer à la Satria Neo S2000 en IRC sans trop de succès. Ce modèle n’est jamais parvenu à se hisser à la hauteur des vedettes de la catégorie que sont les Skoda Fabia, Ford Fiesta et autres Peugeot 207 en WRC. Il a tout de même sur son palmarès un titre APRC avec Allistair Mc Rae en 2011.

La Satria n’a connu plus de succès en S-WRC, à cause d’un développement limité dû à un budget restreint. 000 1Leila

En attendant le baptême de feu de la Satria sur les spéciales kenyanes,  les ougandais disputaient ce week end leur 2è manche national, le Source of the Nile Rally, qui s’est déroulé autour de la ville de Jinja et marqué par l’abandon d’un grand nombre d’équipages parmi favoris (Mubiru, Bukenya, Omar Mayanja, …). Jonas Kansiime sur une Subaru Impreza N10 remporte la victoire devant Ronald Sebuguzi et sa Mitsubishi Lancer Evo9 (toujours le duel Mitsubishi – Subaru). Seb qui a terminé dans cette même position à première manche occupe provisoirement la tête du Championnat.

Mais la performance de ce rallye est sans conteste celle d’Irène Leila Blick Mayanja qui rate de très peu la 3è place, avec une Toyota Allex … à 2 roues motrices. Reléguée à plus d’un trentaine secondes de Wilbert Pole Pole (Subaru) à l’issue des 2 superspéciales de Samedi disputées sur un tracé sinueux qui nécessite beaucoup de relance donc beaucoup de puissances. Une avance qui va augmenter à 1 minute 40 après la première des 4 spéciales de la deuxième journée de Dimanche. Leila a ensuite fait une belle démonstration de son talent sur les 3 dernières spéciales pour refaire son retard. Il lui manquait finalement 17 secondes pour monter sur le podium.

 

Cet exploit ravit à coup sûr Sylvia Vindevogel de Rwanda et Sandy Solofonirina de Madagascar qui oeuvrent activement pour la promotion des femmes dans le rallye une discipline souvent qualifié de « sport d’hommes ». Elles ont créé à cet effet un groupe dénommé Afrika Rally Gazelle, une initiative soutenue par Michelle Mouton, la Présidente de la Commission  pour la Promotion des femmes dans le Sport Automobile au sein de la FIA.

Un commentaire

  1. ADAM YACHINE

    Tres belle initiative. Bravo.

Comments are closed.