Afrique Portrait – Naby Keita : de grand inconnu à grand espoir du football africain

Vous ne le connaissez peut-être pas. Du moins pas encore. Mais il ne devrait pas tarder à se révéler à s’imposer à vous comme l’une des figures emblématiques du football africain. Naby Keita, puisque c’est de lui qu’il s’agit, ne cesse d’être décisif semaine après semaine en plus d’être élégant sur le terrain à Istres. Coup de pinceau sur un jeune joueur guinéen de 19 ans en passe de faire son entrée dans la cour des grands.

NabJusqu’en novembre 2013, Naby Keita était un grand inconnu qui a débarqué gracieusement au Mans. Mais il y avait déjà un détecteur de talent : Abdoul Karim Bangoura, l’agent du jeune Guinéen qui vantait déjà le talent de son joueur, lors de son premier contrat pro.

«Il a été adopté par tout le groupe et plus précisément par Jérôme Leroy, l’ancien du PSG qui a eu une très grande carrière. Je peux vous confirmer que le club a fait de gros efforts en lui donnant le meilleur contrat possible sachant qu’Istres n’a pas de grands moyens.  Le club l’a respecté car il mise sur son talent ».

Rencontre avec Pasqualetti

Lorsqu’il signait en novembre 2013 au club istréen – qui avait des ennuis judiciaires à l’époque – en provenance du Mans, Naby a eu la chance de tomber sur un certain  José Pasqualetti, l’ancien entraîneur d’Istres qui lui a tout de suite accordé sa confiance. En effet, Naby Keita a joué 16 rencontres depuis novembre, soit quasiment tous les matchs. Positionné en tant que milieu offensif droit sous l’ére Pasqualetti, il a rapidement conquis tous les spécialistes du ballon rond. Technique, rapidité, capacité d’élimination font de lui un vrai cauchemar pour les défenseurs de Ligue 2. Il a toutes les qualités du milieu offensif du football moderne, même s’il se laisse aller de temps en temps à des gestes fantasques mais arrogant pour les défenseurs, notamment sa spécialité les petits ponts.

Des débuts bien prometteurs

Pour la demi-saison, le bilan du jeune milieu offensif guinéen se dresse comme suit : 4 buts et 7 passes décisives en 16 matchs. Des statistiques qui montrent l’efficacité de Naby Keita dans la dernière passe et devant le but. Avec ces qualités, il ne fait l’ombre d’aucun doute que Naby pourra accéder à l’élite du football français très rapidement. Le joueur est sous le charme de Saint-Etienne notamment. En attendant, il fait le bonheur de Istres et le trio qu’il forme avec Cheikh Diarra et Jérôme Leroy sera à n’en pas douter l’arme numéro un des Violets dans cette fin de saison à haute tension.

La soif du Sily national

Selon Footnational, le jeune joueur a bien envie de porter le maillot de la sélection nationale, lui qui a déjà fait avec les juniors.  « J’ai déjà goûté aux joies de la sélection une fois avec les jeunes. Ce ne sera pas facile d’intégrer les « A », mais c’est un rêve et je pense que je peux y parvenir. C’est un de mes objectifs en tout cas, et il me faut travailler sans relâche pour avoir l’honneur de représenter mon pays. », a-t-il confié au site.

En bon patriote,  Naby Keita fait du Sily national plus qu’une priorité. Alors quoi de plus normal que de le voir arborer dans un proche avenir les couleurs de la l’équipe nationale de la Guinée, la CAN 2015 n’étant qu’à moins d’un an maintenant ?

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports