Brésil Affaire Neymar: La tension monte entre le Brésil et l’Espagne

A seulement deux mois du début de la coupe du Monde, la tension monte entre le Brésil et l’Espagne.Un rapport avec le Mondial? Loin de là! Neymar: la pomme de discorde. Et cette fois-ci, c’est le sélectionneur des Auriverde, Luiz Felipe Scolari, qui charge les médias ibères.

Neymar-at-Barcelona-neymar-34632665-767-544Les dessous financiers du transfert de Neymar et sa relation footballistique avec Lionel Messi font beaucoup jaser. Ancienne grande figure du Barça, Johan Cruyff a même déclaré que les Culés avaient commis une grave erreur de recruter si tôt un jeune qui pèse désormais une énorme pression.

Présent à Lisbonne pour une conférence de presse, le sélectionneur du Brésil Luiz Felipe Scolari a donc tenu à défendre son joueur. Et pour Felipão, l’origine de tout ce remue-ménage médiatique autour du néo Catalan n’est qu’un complot des médias ibères. « Le cas Neymar est très simple, il n’y a que ceux qui ne veulent rien savoir qui ne voient rien. Neymar est souvent critiqué par la presse espagnole qui a intérêt à ce qu’il ne soit pas mis en valeur en Espagne en vue de la coupe du Monde. Mais nous savons qu’il est bon, que c’est un crack. Neymar a été décisif pour le Barça contre le Real Madrid et l’Espanyol. Lors du dernier match de Ligue des Champions contre l’Atlético Madrid, il a une nouvelle fois été déterminant. Il résout des situations de jeu. Il est juste de la considérer comme le meilleur jour du monde parce qu’il joue bien. »

Ces propos ne passeront en tout cas pas inaperçus en Espagne dont les relations footballistiques avec le Brésil sont décidément compliquées alors que se profile à l’horizon la coupe du Monde. Outre l’affaire Neymar, le Brésil reprochait déjà aux instances dirigeantes du football espagnol de leur avoir piqué le buteur colchonero Diego Costa, brésilien de naissance, mais naturalisé espagnol.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports