Afrique du Sud Procès Pistorius: L’accusé se présente comme un bon citoyen, sensible et chrétien

oscar-pistorius-28-mars-2014-tribunal-a-pretoria-1552977-616x380Oscar Pistorius est auditionné pour la deuxième fois ce mardi. Après les excuses lundi à la famille de Reeva Steenkamp, le champion handisport doit être interrogé sur les circonstances du crime commis sur sa petite amie, le 14 février 2013.

Le champion handisport a affirmé qu’il envisageait sérieusement l’avenir avec la jeune top-modèle, avant de la tuer de quatre balles, par méprise selon lui. «Nous avions commencé à parler d’avenir avec Reeva. Nous envisagions réellement l’avenir ensemble», a-t-il dit à la barre, au deuxième jour de sa déposition, ajoutant qu’ils avaient évoqué l’achat d’un appartement à Johannesburg.

Oscar et Reeva se connaissaient depuis moins de quatre ans au moment du meurtre. Ils avaient été présentés l’un à l’autre le 4 novembre 2012 par un ami, concessionnaire de voitures de luxe. «Les six premiers jours (après notre rencontre) nous nous sommes parlés tous les jours», a raconté l’athlète, affirmant qu’ils sortaient tous les deux de relations précédentes «difficiles».

«J’étais très épris de Reeva. Je crois que j’avais plus de sentiments pour elle qu’elle n’en avait pour moi parfois», a admis Pistorius, dont les mains tremblaient pendant la déposition.

Depuis la veille, guidé par les questions de son avocat, Oscar Pistorius tente de tracer de lui-même le portrait d’un jeune homme sensible, bon citoyen, chrétien et à l’opposé du garçon jaloux et nerveux qui est ressorti des témoignages de l’accusation.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports