Athlétisme Dopage: 18 mois de supension pour Asafa Powell

La commission de discipline du Comité antidopage jamaïcain (JADCO) a annoncé jeudi que l’ancien détenteur du record du monde du 100 m, Asafa Powell a été suspendu pour 18 mois après avoir été contrôlé positif à un stimulant en juin 2013. Une suspension qui court jusqu’au 28 décembre 2014.

asafa-powell_2619594bL’avocat de Powell, Kwame Gordon, a aussitôt indiqué que son client allait faire appel de cette sanction: « Nous sommes déçus et nous allons entreprendre rapidement l’étape suivante« , a-t-il expliqué.
« Le jury est parvenu à la décision unanime que M. Powell a été négligent et que (cette infraction) est de sa faute en raison notamment de son statut d’athlète de haut niveau. Sa période de suspension sera de 18 mois, à partir de la date de son contrôle positif« , a expliqué Lennox Gayle, le président du Comité antidopage jamaïcain.

Powell assure qu’il ignorait le code antidopage

Powell avait été contrôlé positif à un produit stimulant (oxilofrine), apparenté à l’éphédrine dans le cadre des Championnats de Jamaïque qui servaient de qualifications pour les Mondiaux 2013 de Moscou auxquels il n’avait pas pu participer.

Lors de son audition par la commission de discipline en janvier, le sprinteur de 31 ans avait mis en cause son physiothérapeute et préparateur physique, Christopher Xuereb, qui lui avait fait des injections et qui lui avait fait doubler sa prise de compléments alimentaires, le matin même de son contrôle positif.

Powell avait également indiqué lors de son audition, à la grande surprise du jury, qu’il ne « connaissait pas le code (antidopage) »: « Je ne connaissais pas la liste, je savais juste qu’il y avait une liste qu’on était supposé consulter« , avait-il assuré, avant d’ajouter qu’il compte faire appel.

Une des partenaires d’entraînement de Powell, Sherone Simpson, médaillée d’argent sur 100 m aux Jeux de Pékin, avait été également suspendue pour dix-huit mois pour dopage mardi par la JADCO. La médaillée d’or du relais 4×100 m aux Jeux d’Athènes et d’argent, toujours en relais, à Londres en 2012, avait été contrôlée positive au même stimulant, l’oxilofrine, lors des Championnats de Jamaïque en juin 2013 et avait aussi mis en cause Xuereb.

 

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports