Athlétisme Dopage : Asafa Powell crie à l’injustice

powellLe Jamaïcain Asafa Powell a été suspendu pour dix-huit mois après avoir été contrôlé positif à un stimulant en juin 2013. L’ancien détenteur du record du monde du 100 m semble ne pas être d’accord avec cette décision. Le champion olympique 2008 du 4 × 100 mètres trouve sa suspension injuste. Le sprinter estime qu’il ne pouvait pas savoir que le complément alimentaire qu’il a pris en juin 2013 pouvait contenir une substance interdite.
« Cette décision est non seulement déloyale, mais aussi clairement injuste. J’ai pris un complément alimentaire légal. Il s’avère qu’il était contaminé avec de l’oxilofrine (…) Rien sur la notice ni sur le site du fournisseur de ces compléments n’indique la présence d’oxilofrine. Mon équipe a sollicité deux laboratoires privés, et, dès connaissance des résultats, mon équipe a contacté l’Agence mondiale antidopage et l’Agence américaine antidopage (USADA). Ces dernières ont demandé des échantillons à la firme qui produit ces compléments, les ont analysés, et ont confirmé notre découverte (la présence d’oxilofrine) »,  a fait savoir Asafa Powell via un communiqué publié sur son site Internet.

 

Powell avait été contrôlé positif à un produit stimulant (oxilofrine) apparenté à l’éphédrine dans le cadre des Championnats de Jamaïque, qui servaient de qualifications pour les Mondiaux 2013 de Moscou, auxquels il n’avait pas pu participer.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

Un commentaire

  1. Pingback: Dopage : Asafa Powell crie à l’injustice | Afrique Inside

Comments are closed.