Amerique du Nord NBA : Boris Diaw estime que San Antonio est mieux armée que l’année dernière

boris diaw_san antonioLeader de la ligue, San Antonio joue son dernier match de la saison régulière cette nuit contre Los Angeles Lakers, l’une des pires franchises de la saison et dernière de la division pacifique (26 v, 55 d). Un match donc sans enjeu si ce n’est pour les Spurs de remporter leur 63e victoire de la saison pour davantage de confiance avant les plays-offs. Dans un entretien, Boris Diaw s’est  prononcé sur la saison régulière avant de se projeter sur ces play-offs.

« On est assez contents de ce qu’on a pu faire. On a plus de victoires que l’an dernier et l’avantage du terrain jusqu’en finale, et c’est quelque chose qui peut s’avérer important », confie Boris Diaw qui s’attend à une autre compétition en play-offs « On attaque les play-offs dans le même état d’esprit que l’an dernier : c’est bien, on est premiers, mais maintenant c’est la guerre de tranchées. Toutes les équipes vont arriver avec le couteau entre les dents.»

Vice-champion en titre après une défaite au match 7 des NBA finals face au Heat, l’intérieur des Spurs, qui célèbre ce 16 avril son 32e anniversaire, pense, malgré tout, que le groupe est mieux armé cette saison pour remporter la bague. « Même s’il n’est jamais simple de concrétiser et si le niveau est très serré à l’Ouest, on a nos chances parce qu’on a notre style de jeu et l’expérience de l’an dernier », explique-t-il dans une interview que rapporte Basket-infos. « On sait qu’une rotation défensive ou une perte de balle peuvent nous faire perdre un match, on essaye vraiment de limiter ça et d’être encore plus constants d’un match à l’autre et même à l’intérieur du match. C’est peut-être ce qui fera la différence si on rencontre encore Miami. On est aussi forts que l’an dernier, je pense même qu’on est meilleurs. »

Avant peut-être son 78e match de la saison cette nuit, Boris Diaw tourne à 9, 2 points, 4, 2 rebonds, 2,8 passes, 0,6 interception et 0,4 contre en 25 minutes de jeu de moyenne par match.

Publié par Benoit DOSSEH pour Africa Top Sports

Benoit DOSSEH / ATS