Asie Mondial 2020 : Sepp Blatter copieusement hué à Hong Kong

blatter huéLe président de la FIFA, Sepp Blatter, en visite à Hong Kong a été chahuté et accueilli par les manifestants qui dénoncent les conditions de travail des ouvriers au Qatar, pour la construction des stades de la Coupe du Monde 2022.

« Pas de Coupe du monde entachée de sang » ou « Les ouvriers ne sont pas des esclaves », pouvait-on ainsi lire sur les banderoles du groupe de quelques dizaines de manifestants. En conférence de presse, le patron de la FIFA a admis que le Qatar «a un problème et nous le savons, mais ce n’est pas une question concernant directement la FIFA». Auparavant, il avait déjà assuré à maintes reprises que ces ouvriers immigrés n’étaient pas morts «à cause du football», tout en reconnaissant «une part de responsabilité» de la fédération internationale, qui ne peut toutefois pas «faire preuve d’ingérence dans les droits des travailleurs».

Depuis plusieurs mois, Syndicats et ONG dénoncent les conditions s’apparentant à de l’esclavagisme des temps modernes pour les ouvriers immigrés, principalement d’Asie, qui ont afflué dans le riche émirat pour construire les infrastructures du Mondial. Le Qatar a nié à maintes reprises qu’il y ait eu des morts, alors que des chiffres fournis par des ambassades indiennes ou népalaises font état de centaines de morts depuis deux ans.

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com