Burundi Rallye Afrique : les news du week end en Ouganda, Burundi et … Namibie

Le week end dernier a été très faste pour le rallye africain. En Ouganda s’est déroulé la 3è manche du Championnat ougandais, le MPU Challenge Masaka Rally (3 et 4 Mai). 

_A1 000 KurjiIl régnait une intense émotion lors de cette compétition car, en effet, il y 5 ans presque jour pour jour, le 2 Mai 2009, le Champion Ougandais Riyaz Kurji a trouvé la mort lors du Pearl of Africa Uganda Rally. En voulant éviter un spectateur, il a percuté de plein fouet un arbre alors qu’il a été en tête. Les organisateurs ont immédiatement arrêté la course et Kurji fut déclaré vainqueur à titre posthume. Depuis, sa famille n’a jamais donné son accord pour une quelconque forme de commémoration mais on a pu constater que son souvenir reste très vif dans la mémoire de ses compatriotes et des autres passionnés sur tout le Continent.

Cet épisode tragique du rallye africain  nous rappelle si besoin est que c’est un sport dangereux ou plutôt à risque. Toutefois, même si le risque zéro n’existe pas on peut le maîtriser par une préparation sans faille de la voiture, notamment par le renforcement des équipement de sécurité, le port d’équipements de protection (casque, combinaison ignifugée) mais aussi par la reconnaissance du parcours et la sécurisation de celui-ci. On ne peut que donner raison à ceux qui militent pour l’application de la règle des « épreuve spéciales » (special stage –SS) où la circulation est complètement fermée aux autres usagers, contrairement à la règle des « secteurs compétitifs » (compétitive section – CS) généralement appliquée en Afrique de l’Est à l’exception de Madagascar.

La maîtrise des risques passe également par l’éducation permanente des spectateurs. C’est ainsi que le Club FMMSAM de Madagascar a effectué une sensibilisation auprès des maires, des chefs de villages et les villageois dans toutes les localités qui seront traversées par le Rallye TOTAL, manche inaugurale du Championnat de la Grande Ile. _A1 000 Seb

Pour en revenir au Rallye de Masaka, le Champion en titre Jas Mangat retenu hors du pays pour des raisons professionnelles n’a pas pu prendre le départ. Ronald Sebuguzi (Mitsubishi Evo9) a remporté logiquement sa deuxième victoire de la saison en enlevant 4 des 5 spéciales disputées. A l’arrivée il comptait 5 minutes 14 sec d’avance sur Duncan « Kinkankane » Mubiru (Subaru N14) le seul a avoir pu garder le contact avec le Seb Ougandais. Le vainqueur de la 2è manche, Jonas Kansiime (Subaru Impreza) termine 3è à près de … 20 minutes du vainqueur. Jon Consta, l’autre pilote qui aurait pu contester la victoire à Sebuguzi a dû abandonner après une surchauffe moteur sur sa Subaru N10 dans la CS3 alors qu’il venait de gagner la CS2, la seule qui a échappé à Seb.

En  2 roues motrices, _A1 000 Namib(Toyota RunX) a mis fin à la série de victoires d’Irène « Leila » Blick (Toyota Allex) qui reste toutefois en tête au Championnat de la catégorie.
Au Burundi, Valery Bukera a littéralement dominé le Rallye de l’Imbo. Il a fait une razzia sur toute les spéciales.. Mohammed Roshanali et le Rwandais Said Twizeyimana complète, dans cet ordre, un podium 100% Subaru. Felekeni Mayaka a pulvérisé sa Mitsubishi Evo3 lors d’un tonneau. Sylvia Vindevogel, copilote de Giancarlo Davite en ARC, a fait équipe avec un autre pilote mais ils n’ont pas rallié l’arrivée.

Enfin, il y avait également un rallye en Namibie. Le Swakopmund Rally s’est disputé sur les rives du désert de Namib, dans un décor de … rallye Raid. Dick Cornelissen a triomphé au volant d’une Subaru Impreza devant Wilro Dippenaar (Toyota RunX) et Allan Martin (VW Polo).