Etats-Unis Ballon de foot: l’indispensable compagnon de voyage de John Kerry

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry tape dans un ballon de football pendant une escale technique à l’aéroport de Sal, aux Iles du Cap-Vert. C’était  le 5 mai dernier, rapporte l’Afp.com. 

kerry-sal-escale_mJohn Kerry ne sait pas qu’intervenir en Syrie, en Afghanistan ou dans les autres foyers de tension pour tenter de réconcilier les parties en conflit. Il peut aussi taper dans le cuir rond. En effet, depuis qu’il a pris ses fonctions en tant que Secrétaire d’Etat il y a un an et demi, John Kerry a visité une cinquantaine de pays et a passé 190 jours hors de Washington. Cette bougeotte implique de nombreux voyages en avion. Pendant ces vols interminables, chacun guette donc la moindre chance de se dégourdir les jambes et de respirer un peu d’air frais.

Un match de foot improvisé 

Cette semaine, Kerry a effectué une tournée en Ethiopie, Soudan du Sud, République démocratique du Congo et en Angola. Sur le chemin du retour vers Washington au terme de ce marathon diplomatique africain, l’avion s’est posé dans l’île de Sal, au Cap-Vert, pour refaire le plein de carburant. Après cinq heures et demie de vol depuis Luanda, tout le monde dans l’avion en a profité pour se précipiter hors de la cabine et de son atmosphère pressurisée.

La météo était parfaite. Tous les passagers se sont mis à faire les cent pas sur le tarmac pendant que le personnel de l’aéroport faisait le plein du Boeing. Kerry, en jeans, en a profité pour passer un appel sur son portable. A un moment, un membre de son équipe a commencé à donner des coups de pied dans un ballon de football qu’il transporte toujours avec lui, précisément pour ce genre d’occasion. Petit à petit, les gens ont commencé à jouer avec lui, et le secrétaire d’Etat a fini par se mêler au jeu, sans que cela ne semble le déconcentrer le moins du monde pendant son coup de fil.

Un footballeur né 

John Kerry est un amateur de football de longue date. Quand il étudiait à Yale, en 1965, il avait même inscrit un triplé lors d’un match contre les rivaux de Harvard. Pendant sa campagne présidentielle de 2004, il lui arrivait aussi d’improviser un match de football américain avec son équipe sur les tarmacs des aéroports en attendant un vol.

Le foot fait du bien, et ça, même le président Barack Obama le sait.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports