Afrique Iinterview exclu-Elim CAN U20 : Adam Fazazi, l’entraîneur du Togo, parle de l’exploit réalisé face au Maroc

Le Togo poursuit son aventure pour la suite des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations des Juniors.  En s’imposant à Rabat (4-2), les Eperviers ont éliminé les Lionceaux de l’Atlas et attendent le Mali pour le dernier tour. Au lendemain de ce sacre, Africa Top Sports a rencontré le coach des Eperviers. Adam Fazazi s’est prononcé sur cet exploit et aussi a évoqué le dernier tour contre le Mali.

fazaziiii123Africa Top Sports: Bonsoir coach. Comment vous portez-vous au lendemain de la qualification face au Maroc ?

Je me porte bien, mais jusqu’à présent, je ne me retrouve pas, vue les appels, vue les messages, les soutiens. Avec tout ce que les gens font autour de moi, je me rends compte que j’ai réalisé un exploit. Mais cet exploit est très exceptionnel, parce que je me dis que tout ce que nous avons fait au Maroc, ça a apporté la joie à tout un peuple. C’est un rêve qui s’est réalisé.

Est-ce que cette victoire était évidente avant le début de cette rencontre retour à Rabat ?

C’est le football, rien n’est évident. Il faut oser. Nous avons cru et on s’est préparé mentalement pour ne pas chuter. Et avec un peu de chance, nous avons pu réaliser cet exploit. L’évidence n’existe pas en football, parce que ce n’est pas une science exacte. Il faut toujours croire en ce qu’on fait et il faut s’attendre à un résultat positif et aussi croire à un être qui est Dieu, qui peut à tout moment changer tout. C’est vrai que nous avons travaillé, nous avons fait des calculs qui ont marché mais après tout, c’est Dieu qui a donné la qualification.

 On vous a mené 2-0 à l’entame du match. Est-ce qu’en ce moment précis, vous croyiez à la qualification ?

On ne pensait pas à la qualification mais on croyait qu’il y aura quelque chose dans ce match surtout au vu de la façon dont les 2 buts ont été encaissés Sur des fautes imaginaires, un penalty qui n’existe pas, on se disait que c’est vrai que c’est l’homme qui est entrain de faire mais si Dieu veut corriger ça, il peut nous permettre de renverser ce score. C’était trop flagrant, en 15 minutes, avec deux buts trop sentimentaux, on ne croyait pas à la qualification mais on savait que quelque chose peut se produire dans le match.

Le Togo a réduit le score avant la mi-temps et a inscrit un autre but, 10 minutes après le retour des vestiaires. Vous avez fait entrer Moktar Nabiema à la suite. Pourquoi ce changement ?

Oui effectivement, nous avons constaté qu’après le deuxième but, qu’on n’ a rien à perdre, qu’on n’a rien à gagner. On s’est dit, soit on reste sur ce score, soit on attaque et on laisse de l’espace derrière pour que l’adversaire égalise. C’est dans cet esprit là que nous avons envoyé un troisième attaquant et nous avons demandé à tous nos joueurs d’oser et d’attaquer. Et lorsque cet attaquant est rentré avec 3 et 4 touches, il a mis le ballon au fonds de filet.

Vous avez déjà la qualification en poche, comment entrevoyez-vous le match contre le Mali ?

On commence à apprendre sur des matchs à l’extérieur. On va se reposer pour les deux semaines à venir, histoire de permettre aux joueurs de regagner leur club et de jouer  les championnats. On va les récupérer à partir de 17 juin et nous allons commencer le travail. Ce travail se déroulera en deux phases.

Dans un premier temps, nous allons régler quelques détails. Et lors de la deuxième phase, nous allons jouer deux matchs internationaux, face au Ghana ou carrément face à une sélection. Ceci pour nous permettre de nous habituer à l’intensité des matchs. Si nous avons pu supporter l’intensité du match de Rabat, c’est parce que nous avons joué un match aller et le jeu que le Maroc a proposé à Lomé nous a réveillé et on a préparé le match retour. C’est pourquoi nous voulons jouer des matchs de même niveau. Pour cela, nous prions la Fédération et le ministère de nous accompagner pour le dernier virage. Ce sera historique car nous n’avons jamais joué une CAN avec la catégorie des Juniors.

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com