Afrique CDM Cameroun: Makoun compte sur Eto’o

jean-makounOn a encore en mémoire les crispations internes qui avaient pollué, côté Cameroun, la Coupe du monde 2010. Du coup on se demande si  les mêmes causes ne risqueraient pas de produire les mêmes effets. Jean II Makoun assure que les tensions ont laissé la place à sérénité au sein de la tanière des Lions indomptables.

Les Lions indomptables du Cameroun sont arrivés au Brésil depuis lundi matin, après des remous entre joueurs et staff. Une situation qui laisse planer des inquiétudes sur l’ambiance au sein du groupe et donc sur la prestation du Cameroun lors de la compétition. Pour le milieu camerounais de Rennes, Jen II Makoun, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. « Ce qui est arrivé en Afrique du Sud ne doit plus se reproduire. Je pense que tous ceux qui y étaient et vont disputer la Coupe du Monde au Brésil ont gagné en expérience et en maturité. Nous avons quatre ans de plus. Il y a beaucoup de sérénité et de solidarité dans l’effectif. Nous avions besoin de cette cohésion. Le coach (l’Allemand Volker Finke, ndlr), depuis qu’il est arrivé en mai 2013, insiste beaucoup sur le respect du cadre de vie du groupe, la discipline, même si c’est une personne accessible, avec laquelle on peut dialoguer. En plus, il parle bien le français« , a confié le joueur à lequipe.fr. 

Eto’o reste un vrai buteur…

Par ailleurs, conscient que le Cameroun avait connu de sérieux problèmes en attaque lors des éliminatoires, l’international rennais compte sur le capitaine Samuel Eto’o pour relever ce défi au Brésil: «  Il (Eto’o, ndlr) est capable de marquer à n’importe quel moment. Il reste un vrai buteur. Et on lui prête plus d’influence qu’il n’en a dans le groupe. Il bosse comme tout le monde, mais sinon, il n’intervient pas sur tout, ne reste pas dans son coin. S’il voit que quelqu’un ne respecte pas les règles du groupe, il intervient et il dit les choses, car il est cash« .

La première place est réservée au Brésil

In fine, Jean II Makoun estime que du premier match face au Mexique le 13 juin dépendra la suite de la compétition pour le Cameroun. « Beaucoup de choses vont dépendre du premier match face au Mexique (le 13 juin), dit-il. C’est presque une rencontre à six points. Si on le gagne, ça nous met presque sur orbite. En tout cas, il ne faut surtout pas le perdre. Notre ambition, c’est de passer le premier tour, ce qui n’est arrivé qu’une fois au Cameroun en Coupe du Monde (1990). Avec le Mexique et la Croatie, on va se battre pour la seconde place. Car la première est réservée au Brésil« .

 

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports