Afrique Qatar 2022: face aux accusations de corruption, Hayatou et la CAF répliquent

CAF_logo_fd_noir

Lundi, en Assemblée générale ordinaire à Sao Paulo au Brésil, les dirigeants africains ont fait front derrière Issa Hayatou, le président de la CAF (Confédération africaine de football) pour dénoncer « la campagne de dénigrement et de calomnie » dont ils estiment être victimes de la part de certains médias britanniques.

Cette sortie fait notamment suite aux accusations de corruption du Sunday Times la semaine à l’encontre de plusieurs dirigeants du football africain pour l’attribution du Mondial 2022 au Qatar. la CAF dénonce « les attaques répétées, délibérément haineuse, diffamatoires, dégradantes, de certains médias, notamment britanniques » et se plaint de « la stratégie qui consiste à utiliser le mouvement sportif africain et ses dirigeants comme boucs émissaires par ceux qui cherchent par tous les moyens à s’acheter une bonne conscience« .

Le communiqué ayant sanctionné cette Assemblée mentionne également que l’instance continentale se réserve le droit de recourir à la justice « afin que les responsables de cette campagne de dénigrement et de calomnie à l’encontre des dirigeants du football africain répondent de leurs actes« .

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com